CADOU, le chien, a adopté la petite CALYPSO

J'ai trouvé Calypso sur mon palier, tremblante de froid. Je l'ai nourrie 2 ou 3 jours, sur ce même palier, sans pouvoir l'approcher. Elle était venue se réfugier au chaud, il gelait dehors à fendre pierre.

Trois jours plus tard, comme je trouvais que l'état de l'animal empirait, j'ai réussi à le coincer (il a craché, mordu, griffé, je n'ai pas lâché prise). Une visite chez ma véto s'imposait !

Je ne souhaitais pas garder le chat, j'avais perdu coup sur coup Ashley puis Roudoudou, 2 chats adoptés dans une association, puis mon vieux Popeye, 15 ans 1/2, chien recueilli à la SPA, à l'âge de 7 mois.

Le chat était vraiment dans un sale état. C'était une chatte séropositive ! La remettre dehors ? Elle était condamnée, à court ou moyen terme, ses poumons étaient touchés. En la gardant près de moi, je lui évitais une agonie certaine dans les champs environnants, une fin de vie plus douce, à l'abri du froid et des prédateurs et la nourriture assurée.

Ce ne fut pas une mince affaire que tenter d'apprivoiser une chatte sauvage. Je n'y suis jamais vraiment arrivée, d'ailleurs. Mlle Calypso a passé 1 mois dans la salle de bains, endroit douillet, confiné, pas trop grand. A l'abri du chien. Qui venait malgré tout la flairer sous la porte. Ainsi se sont-ils habitués l'un à l'autre.

Calypso devait prendre des remèdes. Au bout d'un mois, elle ne griffait plus trop, ne crachait plus contre moi. Il était temps de la lâcher dans l'appartement.

Elle s'est cachée, sortant de son trou je ne sais quand pour manger et faire ses besoins. Petit à petit, elle a recherché la chaleur du chien. Elle a pris l'habitude de se pelotonner conte lui, bien au chaud. Il la léchait, la protégeait. Elle était plus à l'aise avec lui qu'avec moi ! Elle me fuyait toujours. Mais pas question de la remettre dehors : elle serait morte plus vite, en souffrant, et aurait continué à se reproduire en contaminant d'autres chats.

Calypso a vécu avec nous 1 ans et 3 mois. Je l'ai fait euthanasier au bout de ce temps, car bien que soignée (mais on ne soigne pas le sida, juste les conséquences), je l'ai trouvée agonisante un matin.

Elle aura bien profité du temps qui lui était compté. Elle a eu l'affection de Cadou, n'a plus souffert du froid, a mangé de bonnes choses. Elle n'a pas agonisé seule au fond d'un champ de blé, pendant des heures ou des jours.

Calypso n'avait que 4 ou 5 ans. C'est le seul animal, parmi tous ceux que j'ai eus, dont les cendres soient aujourd'hui dans une urne, avec une bougie à côté, que j'allume de temps en temps. Cadeau du véto, que cette urne ! C'est bien que ce soit tombé sur elle, petite chatte sauvage, errante, de rien du tout......

Sur la 3e photo, on aperçoit Kaëlig, chatonne alors....

 

 

 

 
 

Kalouan a été amené chez ma vétérinaire par des personnes compatissantes qui l'ont trouvé, errant et sale, dans leur quartier. Pas de tatouage....

Au bout de quelque 3 semaines, après avoir été castré, ce gros chat roux s'ennuyait ferme dans sa cage !

Ma vétérinaire a bien proposé le chat à deux associations..... mais celles-ci ont préféré attendre un peu.... Un client allait peut-être l'adopter ? Ma vétérinaire a pensé à moi...entre autres. Je venais de trouver Kaëlig et j'avais encore Calypso (autre portait plus loin). Cela faisait beaucoup, 3 chats en plus du chien.... J'étais habituée à 2 chats et 1 chien, moi.....

Je suis allée voir le matou...et bien sûr, je l'ai adopté.

On ne sait quel âge il a.... Il me paraît en pleine maturité, très calme, très posé.... En arrivant à la maison, il a craché avec force sur le chien, évidemment. Et pendant assez longtemps, dès que celui-ci passait près de lui, sans même le regarder. Le chien a eu la sagesse de ne rien brusquer et d'ignorer.

Il n'y a plus de soucis aujourd'hui, on se touche même le nez...Mais il ne faut pas abuser des bonnes chose...pas trop souvent !

Kalouan est assez solitaire. C'est sûrement dû à son âge et au fait que les 2 autres chats sont des jeunots, pour lui. Il joue peu, dort beaucoup, mange bien. Il est pour l'instant en bonne santé, bien que porteur sain du virus du sida.

 

 

KAELIG

 
 
                                                     
 

Kaëlig a été trouvé un matin sur mon paillasson !

J'ai un doute sur l'identité de celui qui l'a déposée là ! Mais bon...... Inutile de la ramener..... pour la retrouver occise ensuite dans les buissons....

Cette Petite-là avait 15 jours...et pas de maman.... Je l'ai donc nourrie au biberon. Jour et nuit. Je l'ai même emmenée à mon travail, pour ce faire, (bien cachée, les animaux sont interdits.... mais tout le monde l'a vue !)

Kaëlig s'est tout de suite tournée vers le chien, qu'elle a essayé de têter, la pauvrette.... Elle a joué avec lui comme une petite folle, a dormi contre son énorme poitrail (lui, 28/30 kg, elle, 250 g !), a grimpé sur sa tête, lui a tiré les moustaches, sans qu'il dise rien ! Une patience d'ange.....

C'est une tricolore, elle n'est pas forcément commode, mais pas méchante pour un sou ! Elle sait ce qu'elle veut ou ne veut pas. Elle a regardé Emile de travers, quand il est arrivé..... Puis, a entrepris de faire son éducation. Une vraie petite maman, elle qui n'a jamais eu de Petits. Et une maman assez sévère.... Elle le lave, le ramène à elle de manière assez péremptoire quand il n'a pas vraiment envie de se laisser faire...... Et lui se soumet.

Ils dorment souvent dans les pattes l'un de l'autre. Kaëlig est beaucoup plus sociable depuis qu'Emile est parmi nous. C'est une chatte trouvée, dont les parents et grands-parents étaient des chats semi-sauvages, il ne faut pas l'oublier...cela reste incrit dans ses gènes. Je l'aime aussi très fort. Je la souhaiterais plus affectueuse, mais je respecte son caractère. Je ne l'oblige à rien. Sauf à recevoir des bisous, mais pas trop longtemps à chaque fois.... Mais on dirait que Mademoiselle s'y fait.....

 

 

                                                       
 

Il n'existe pas au monde de chat plus pataud qu'Emile ! Il a à peine 6 mois, certes...... Mais tout de même ! Dès qu'il vaut sauter quelque part, il se rétame, et pas spécialement en beauté....

Le plus amusant, c'est alors la stupeur que l'on peut lire sur son petit minois :

"Qu'est-ce que ...... ? Qui m'a poussé ?..... " Et de regarder autour de lui, pour découvrir qui a eu l'audace de......

C'est assez drôle, je dois dire ! Et j'essaie de ne pas rire, pour ne pas froisser Môssieur !

Ce petit bout'chou revient de bien loin ! Il a été retiré de l'utérus de sa mère et ranimé in extremis. Sa soeur aussi (adoptée par une autre famille).

Il est arrivé à la maison à 3 mois. La première chose qu'il a faite, a été de cracher sur le chien, qui ne lui disait rien.... Mais c'est un GROS chien (30 kg à peu près...). Peur de rien, mon bébé, hein ?

Depuis, ces deux-là d'entendent à merveille. Emile est un séducteur-né ! C'est un amour de chat. Et mine de rien, c'est attendrissant d'avoir un animal qui n'a jamais souffert de rien (bon, il a têté sa mère une semaine, et a ensuite été nourri au biberon...), n'a pas connu la rue, les souffrances, l'abandon..... C'est rafraichissant.... On a envie que rien de mal, jamais, ne lui arrive.... Pour conserver cette candeur.

 

Le pauvre ange est même tombé par la fenêtre, du 2e étage ! Le premier de mes 7 chats auquel il arrive pareille mésaventure. C'était en pleine nuit, je ne m'en suis pas rendu compte. Je l'ai retrouvé en état de choc, dans les buissons où il s'était traîné, à 6 heures du matin ! "Seulement" une petite fracture à la tête du fémur, fracture qui n'est plus qu'un mauvais souvenir..... Mon petit amour.....