Quand je vois que Sarko passe son temps à nous parler de changement de la société Française, de valeurs, allant même jusqu’à mettre en cause, de façon planquée évidemment mais claire, le principe de laïcité si cher aux Français, je ne peux que constater que là encore, c’est “faites ce que je dis, mais surtout pas ce que je fais”.

Vouloir inculquer des valeurs “morales” aux Français, à partir du plus jeune âge, c’est parfait, aucun problème (encore faut-il se mettre tous d’accord sur ce qui est “moral” évidemment).

Mais comment le faire quand on se moque ouvertement de ces même valeurs en allant, au nom du pognon, se coucher —littéralement— devant les Chinois?
Il paraît que nous sommes le pays des droits de l’homme. Un peu comme si, tout autour de la France, ce n’était plus le cas et que les droits de l’homme n’étaient respectés qu’au sein de nos belles frontières.
Et bien même ça, nous ne le sommes plus, et c’est officiel depuis ce jour —mercredi 9 juillet 2008.

Avec un peu de chance, il nous restera les droits du con-sot-mateur, mais même de ça je subodore l’enterrement silencieux programmé.

Franchement, Sarko, bravo: si j’avais eu besoin d’une raison suplémentaire de ne plus croire en vous, les politiques, je viens de l’avoir aujourd’hui.
Non pas que j’en manquais de toutes façons.

Enfin bon... Ne nous plaignons pas, hein... Nous avons toutes les raisons de nous satisfaire puisque les 8 pays les plus pollueurs de la planète (les plus riches si vous préférez) nous ont planté 3 magnifiques arbres au nom de la planète et des générations futures.

Champagne (Chinois évidemment) pour tout le monde donc!