Jeudi 22 mai à 16h40

THE CHAIRMAN

-Jas tu viens ?
5 mns après j’étais au rdv face au big boss.
Un visage fermé, aucune expression, tout est fait pour déstabiliser ma "pauvre" personne. Une chose est sûre ce genre de situation ne m’affecte plus. J’ai lancé mon sourire habituel avec une poignée de mains ferme.
Après un échange constructif, il s’est avéré que ce n’était que l’effet d’une communication ratée entre mon manager et moi-même. Bref The big Boss était net, directe et précis dans son intervention, tout est bien schématisé et j’avais enfin compris le pourquoi du comment.
Mon caractère cause problème ? Oui mais cela fait des années que je fais un réel travail sur ce fichu caractère qui m'affiche partout comme étant une vraie caractérielle, je le fais d’abord pour moi-même ensuite pour les autres.J'avoue que cette réflexion m'agace plus qu'autre chose et puis "Ce n'est pas à un vieux singe qu'on apprend à faire la grimace".Sérieusement parlant, mieux vaut être caractérielle que "bénie oui-oui".....
En revanche si nous étions aux USA croyez-moi je ne serais pas la seule à prendre la porte mais une bonne douzaine que l’on pourrait attaquer pour harcèlement moral, sexuel et pour propos racistes…etc ,etc .
Quelques procès que je collerai avec plaisir au cul de certains !
Le OUI de la fin était bien réfléchi,après 48h de réflexion tout de même!.
Je savais ce que je voulais et ce que j’attendais de cette proposition, j’ai laissé faire parce que j’aime beaucoup les rapports de force, je m’incline devant ceux qui ont l'art et la manière, parfois c’est agréable de se laisser dominer, mais pas pour longtemps…
Chassez le naturel, il revient au galop.C’est mon cas !
 
Vendredi 23 mai à 12h15
 
LA BLONDE ATTITUDE
 
On parlait de tout et de rien, refaire le monde est un exercice intellectuel très enrichissant mais…
Elle s’est lancée dans une tirade patriotique qui, à un moment donné, a provoqué chez moi un rire nerveux.
-J’ai de la chance d’être née française, de pure souche française, vivre dans un pays comme la France, avoir un travail, un appartement, être blonde aux yeux bleus…Oui, je pense que j’ai plus de chance qu’un Mamadou de Dakar, à qui on fait rappelé chaque jour sa différence…Moi je ne partirai jamais en Afrique, en tout cas jamais dans un pays économiquement parlant inférieur à la France…
Je l’ai regardé l’air choquée, est-ce de la bêtise,de la naïveté ou les deux ?
-Mais chère collègue, la France d’aujourd’hui n’est pas la France de la blonde aux yeux bleus, regarde autour toi, notre société est à l’image de la France d’aujourd’hui, l’avenir de la France c’est ce mélange de culture, de nationalité, de mentalité, de religion…On parle d’une France métissée, née de l’intégration et du mélange. Le métissage est l’avenir du monde, le réalises-tu ?...
C’est quand les gens vont mal qu’on découvre leur vraie nature, je ne dirai pas pour autant qu’elle est raciste, mais elle a largement gagné sa place parmi les lepénistes.
Ce fut un constat désolant, mais ce qui est sûr,c'est que désormais je la regarderai autrement…
 
Vendredi 23 mai à 17h45
 
AU STUDIO
 
-Toi je te ferai un enfant
-Pardon ?
-Je veux te faire un enfant ! je le veux.
-Par télépathie peut-être, mais ton cerveau a cramé ou quoi ?
-Si, je veux avoir une fille avec toi, qui te ressemble…
Rire nerveux, son délire me fait peur.
-Arrête steuuuplé!!!!!!
Parlant de notre collaboration photographique, notre projet d’exposition, le reste ne m’intéresse pas.
-T’es qu’une égoïste tu ne penses qu’à ta gueule, je te l’ai toujours dit.
-Ecoute-moi bien, d’abord tu me parles autrement, ensuite je ne suis ni ta meuf,ni ta maîtresse, ni ton épouse. Je suis ton amie, alors soit tu arrêtes de suite ton délire, soit je rentre chez moi.
 
On se connaît depuis 4 ans et il ne m’a jamais parlé de la sorte, il est photographe professionnel, son travail est d’une grande qualité artistique, généreux, il partage son savoir-faire et ne m’a jamais refusé son aide. Mais ce soir-là en sortant du studio j’avais la nausée, oui la nausée à cause de ses paroles, cette phrase qu’il n’arrête pas de répéter : « te faire un enfant », elle tournait en boucle dans ma tête, j’ouvre mon sac, j’en sors mon baladeur MP3, première chanson Soha-Mil pasos, Ouf je respire enfin…
Ai-je été le catalyseur de ce délire ? non j’en suis sûre…Je pense qu’il y avait pensé bien avant mais pourquoi moi ?
Question à laquelle il n’a pas su répondre.
 
Samedi 24 mai à 09h40
 
MESSAGERIE
 
Mon pote qui m’appel de Sydney, il arrive le 4 juin, il a quitté Paris parce qu’il n’en pouvait plus. Un crack de l’informatique qui a décidé de tout quitter pour aller vivre en Australie (son frère y est installé depuis 12 ans).
Son dernier mail m’a fait sourire, son enthousiasme, son euphorie…C’est à la fois rassurant mais aussi frustrant !
 
« (…) crois-moi, s’il y a quelqu'un qui me manque vraiment et énormément en France, c'est toi, t'es une partie de moi que j’ai laissé à Paris... anyway... alors mia bella, si je te parle des Australiens, Oh mon Dieu, je te jure plus cool, plus gentils qu'eux ça n’existe pas.... ils sont très conviviaux, sympas, freindly... Ils se baladent sur la côte pieds nus, en combine de surf...Côté climat il fait super beau (et encore c'est l'hiver), je t'enverrai plein de photos.... Quant aux plages, ou la nature, unbelievable... y a plus d'une dizaine de plages qui entoure Sydney... la propreté, nickel rien à dire..... tu ne peux pas être de mauvaise humeur ici... il suffit de se taper une petite marche sur la plage et tu retrouveras le sourire et la bonne humeur... crois moi même si je passe mon temps à t’en parler et décrire hardfully ce que je vis et ce que je vois, la réalité dépasse les mots..... »
« demain on va camper au nord (Queensland), avec mon frère et son pote... j'aime bien l'idée car la nature est sublime par là bas, si tu regards Lost, c'est un peu dans ce décor... l'aventure serait 1000 fois magnifique si tu étais là....j'ai vu des kwalas, je te promet ils sont adorables surtout quand ils se couchent sur les branches et te regardent avec leurs grands yeux, too sweet. Ce qui m'a énormément plu ce sont les wallabies et les kangourous que j’ai d’ailleurs nourri, je retrouve mon âme d’enfant, sans blague, c’est vrai…. » 
 
C’est un ami de longue date, on se dit tout, on se raconte tout, on s’est pris la tête quelques mois avant son départ mais l’essentiel est là, notre amitié est réelle, vraie et sincère. Il me manque.
 
Dimanche 25 mai à 16h52
 
SMS
 
-Es-tu disponible pour prendre un verre ?
-Désolée, je suis prise. Mais c’est faisable demain soir après le travail. fais moi signe quand tu seras disponible. Ciao
 
Ce verre,je pense qu’on va le prendre en mai 2009 s’il continue comme ça. M’appeler à la dernière minute pour me proposer de prendre un verre, et puis la seule fois où il avait appelé il ne m’a pas laissé de message. Lorsque je lui ai fait la remarque il s’est vexé !
Je n’aime pas que l’on m’avertisse à la dernière minute. Mais bon je serai patiente avec lui parce que je l’aime bien. Il est un peu réservé, hésitant, indécis mais très gentleman. Les bonnes manières et le savoir-vivre sont sa marque de fabrique. Une vraie perle ce chouchou.
Il n’a pas encore répondu à mon sms mais peut-être que demain il me dira qu’il n’est pas disponible…Après tout, j’ai bien compris son petit jeu, alors jouons, je n’ai rien à y perdre…
 

To be continued...

JAS, extrait de mes "Histoires Inachevées", Mai 2008