«L’amour fantasmé vaut bien mieux que l’amour vécu.
Ne pas passer à l’acte, c’est très excitant.»
 
Andy Warhol
 
 
Connais-tu l’heure bleue ?c’est à 4h du matin, bien avant l’aube que les photos de l’heure bleue révèlent des couleurs hors du commun. De bleu et d’étoiles, la nuit joue encore quelques instants avec l’aube. C’est beau à voir, c’est un moment d’une féerie rare.
Tu es mon heure bleue…
 
Cet homme n’est ni magicien ni poète, cet homme je l’ai rencontré par hasard et nous nous sommes aimés, à la seconde même où nos regards se sont croisés j’ai su que c’était lui. Il n’est pas comme tous ces autres qui fréquentent une femme quelques heures par semaine juste pour apaiser leurs sens tant usés par un quotidien lassant. C’est lui qui apaise mon âme et la rassure.
Je connaissais quelqu’un qui n’avait qu’une chose en tête, forniquer, forniquer et encore forniquer, au point que tout geste venant de lui aussi banal soit-il suscitait mon dégoût. C’était une histoire de cul sans sentiments, d’ailleurs cul (pur et dur) et sentiments ne font pas souvent bon ménage, je le savais et c’est pour cette même raison qu’un jour je l’ai largué en plein Pigalle devant un sexshop, nous étions à Montmartre et j’avais en tête cette séparation préméditée, devant un sexshop je le larguerai, ainsi soit-il.
Je l’ai regardé et je lui ai dit :
-Regarde autour de toi tu vois quoi ?
-Comment ça je vois quoi ? je ne vois que toi ma petite coquine…
-Arrête de m’appeler comme ça et dis moi ce que tu vois !!!!
-Le moulin rouge !
-Mais encore ?
-Des sexshop ! hummmmm je te vois venir ma coquine.
Je l’ai regardé avec mépris et je lui ai répondu :
Je t’ai amené ici pour te dire que tout est fini entre nous, beau décor n'est-ce pas ? tu es un obsédé et tu le resteras, je te laisse devant cette vitrine, les gadgets semblent être à ton goût…
Il m'avait regardé d’un air hébété, j’en avais le fou rire !
Je suis perverse, je l’avoue.
A chaque fois que je me retrouve à Pigalle, je pense à ce bouffon, un sourire se dessine sur mes lèvres, I am smart and dangerous. La prochaine fois, je sortirai avec un marin et je le larguerai en plein désert…
 
« J » est ma nouvelle conquête, lui il est différent, unique, parfait ; j’exagère un peu mais c’est la vérité. Un coup de foudre qui m’a laissé KO. Tout est parfait dans notre relation sauf une chose, une seule :Il est à 750 km de Paris. Ce n’est pas bien grave me diriez-vous, effectivement s’il avait été tout près de moi j’aurais vite changé d’amant. Savoir qu’il est tout près me donnerait sûrement la nausée.
Je repars à Rio De Janeiro, me dit Edouard, cette fois-ci je te ramènerai un beau cadeau. Je le regarde avec indifférence et je lui dis :pourquoi ne l’as-tu donc pas fait la dernière fois ?
-          -J’ai beau cherché mais je n’ai rien trouvé.
-          -Crois-tu que tu le trouveras cette fois-ci, ton fameux cadeau ?
-          -J’espère bien, mais je pense à toi, toujours…
Un ex amant qui ne sait pas quoi m’offrir et pourtant il connaît mes goûts. Edouard n’est pas vraiment radin mais il aurait pu jouer le rôle de l’Avare dans la pièce de Molière. Je l’ai quitté sans lui dire pourquoi je l’avais fait, je l’ai laissé longtemps espérer mon retour, il espère encore, flottant dans les airs…A quand sa chute ? Dieu seul sait.
Mes histoires sont souvent des histoires d’hommes. Les miens et ceux des autres. Oui, ceux des autres parce que j’ai aussi fréquenté des hommes mariés. C’est une catégorie à part, ils sont si ridicules dans leur amour.
« J » me trouble, je le fuis mais c’est un Spiderman de l’amour. Sa toile est bien tissée et j’y suis piégée. Pauvre de moi et de mon cœur. A chaque histoire je lui fais des misères. Il faut que j’arrête d’aimer à tout va ce n’est pas sérieux, je leur fais croire que je suis folle d’amour alors que la vérité est que je suis folle tout court.
Le moment que j’appréhende le plus c’est le jour J, celui de LA RENCONTRE.Je stress à mort et je cherche la moindre excuse pour ne pas me pointer à ce rendez-vous.
Je vais bientôt rencontrer « J », je me pose déjà THE question !est-ce vraiment vrai que j’aime cet homme ? je me connais, je suis une garce, capable de le lui dire en face si jamais je tombe dans ce que le commun des mortels appelle une erreur de casting !
On s’est vu, on s’est parlé, on s’est pris la tête…etc et tout cela via les moyens de communications divers et variés que la technologie offre généreusement aux tourtereaux du virtuel. Modern Love, la big arnaque!.
Ma collègue ne cesse de me répéter que je réussirais bien dans le téléphone rose, du coup j’ai customisé mon portable en rose afin de me mettre dans le Pink Phone attitude surtout qu’en ce moment je reçois de plus en plus d’appels inconnus et la personne ne laisse jamais de message. Je m’amuse donc à réponde avec une voix sensuelle et coquine, hi darling… Et je raccroche.
En survolant un peu les annonces sur internet, je tombe sur des slogans pas très glam !
Telephone Rose :
-Des coquines sexys et sensuelles vous attendent au telephone rose, pour se caresser avec vous.
-Faites l'amour au telephone rose avec des hôtesses chaudes et coquines, avec leurs voix sensuelles prenez un plaisir sexe inavouable.
-Téléphone rose avec des femmes libertines, assoiffées, chaudes et sensuelles.  
 
J’avoue que me caresser au téléphone avec un inconnu ne m’excite pas vraiment, ça m’irriterait plus le clitoris qu’autre chose et puis mon libertinage a des limites, chaude certes mais c’est seulement après une séance d’ UV.
Chère collègue, je pense donc que je ne suis pas faite pour ce métier. Heureusement que tu n’es pas une conseillère d'orientation sinon tu aurais désorienté tout le monde.
Samedi, seule chez moi, après le shopping et les UV, il est 20h50. « J » a enfin pensé à moi et m’a envoyé un sms pour me dire que je lui manque. C’est l’anniversaire d’une copine et il est occupé. C’est drôle comme on s’attache à des personnes qui n’ont rien à fichtre de nous, enfin si quand même…Bon sang Jas! il a le droit d’avoir une vie sociale non ?
Non, il n’a pas le droit de me laisser seule un samedi soir surtout qu’en ce moment toutes les invitations sont so boring et je m’ennuie.
Inéluctablement,après réflexion, Mr "J" siègera pour toujours dans le royaume du virtuel et c'est mieux ainsi.Next...
 
-Jas, you are so selfish!
Yes ! égoïstement votre.
 
JAS, extrait de mes "Histoires Inachevées", Avril 2008