Dans tes veines coule le sang des astres
Leur lumière te soutient
Rayonnante de tes larmes qui fuient
Tu offres tes mains tendues
Par lesquelles vient de loin
Le pays où je suis né
Au bout du monde de tes rêves
Par des escaliers de frissons
Par des nuits amères
Des orages immobiles
Des murailles d’insomnie
Les baisers s’envolent de tes doigts
Les nuages de ta chevelure bouclée
Sont des caresses
Comme la prière efface le silence
Comme le rire efface le désert.
By “GR”    
   
  
Loin de ce rêve qui me hante
Je plonge dans un souvenir amer
Où nulle promesse n’a de place
Je caresse la poussière posée sur ma peau
J’y trouve des racines oubliées
Les baisés volés, le parfum d’un inconnu
Les chants nostalgiques d’un exilé
Une femme, un homme autrefois liés.
Pour effacer ton souvenir
J’ai inventé l’oubli
Le sol qui s’écroule sous mes pas
Enterre le désir que j’ai pour toi
Je porte les ruines d’un corps
L’asile obscur de ton âme
Le temps perdu d’un rendez-vous raté
Des nuits entières à contempler ton étoile.
 By “JAS”