Eternel voyageur 
Il n’aime pas les frontières 
Partout c'est sa terre
Il n’a ni frères ni soeurs 
Peut-être même pas de coeur
  
 
J’ai quitté mon pays ma terre 
Mes souvenirs je les enterre et déterre 
Je n’ai pas d’âge ni de visage 
Ma vie n’est que rêves et voyages 
Je suis un solitaire 
Libre dans les airs
 
 
Là bas dans mon pays un amour m’attend 
L’espoir la fait vivre mais pas pour longtemps 
Tout voyageur regrette quelque chose 
A moi il ne me reste plus grand chose
Je ne veux plus penser 
Je ne rêve que de trépasser

 

  
Un déserteur qui n’a pas de compagnons
Je n’ai pour seul bagage qu’un nom
Celui de ma bien aimée 
Que j’ai quitté un soir d’été
Je suis parti les pas en avant
Y reviendrai-je pieds devant ? 
 
 
Sais-tu que ce soir là j’ai pleuré
Tête baissée le coeur meurtri
Tes beaux yeux en larmes
Ta robe couleur parme
Je t’ai serré contre moi
Je n’avais envie que de toi
 
 
Pardon, ô mon amour, mon bonheur éternel
Déclaration pré-posthume juste pour Elle  
J’aurai voulu avec toi tout vivre 
Mais de l’aventure j’étais ivre 
Même mort dans ma tombe
 Je te serai fidèle comme ton ombre.

Jas