"Et plus tard, je devais m'apercevoir, en effet, que les Parisiennes, en dépit de leur vie étalée et de leurs liaisons tapageuses, demeurent des créatures mystérieuses et sans cœur, car elles ont beaucoup trop à faire pour sacrifier à la tendresse, des apparitions plutôt que des femmes, et dont le contact est souvent mortel pour l'âme de l'homme, même quand il a cru simplement s'amuser. Du moins, protecteur ou amant, cet homme pouvait toujours se dire, pour se consoler, comme on disait alors, qu'il avait connu des Parisiennes que leurs mères "avaient conçues en avalant une perle"...

Extrait de "Le piéton de Paris" par Léon-Paul FARGUE

 « Là bas, je ne pouvais pas décoller mes yeux de ce livre, j’étais face à ce grand poète amoureux de Paris, l’âme parisienne et les coins les plus anonymes de la capitale me révélaient abondamment leur mystère. Loin de cette ville je replonge dans l’odeur de ses entrailles, une odeur puissante qui concentre celles de tous les peuples du monde…Paris is Hyène »

Jas