Tu parais faire ricochet
Pensé à ma pute aimée ce jour,
Mais ce soir, à la verticale de je ne sais quelle étoile
J'ai perdu les verbes brocarder railler. 
Ma poitrine est ouverte et n'a plus de geôlier
T'y risqueras-tu ? Puisque affinités

 

Insomniaque sous un masque de fer
Pense à cet homme qu’elle enterre
Ses pieds sont déjà chez les morts
Pécheur, aux mille femmes et remords
 
Je suis sous l’ombre de mes maux
Quant à ta poitrine, son linceul sera ta peau
Si je perds la force de la vie
Peut-être que de toi j’aurai enfin envie!