le photographe a le model qu'il mérite, ce qu'il perçoit/restitue c'est ce qu'il est, ce qu'il perçoit il le perçoit par le bié de son âme et de ses capacités de photographe. De ce fait un model peut sembler magnifique a un instant T et tout a fait banal la seconde d'après, avec bien sur un % magnifique/banal qui dépend pour le coup du model. Au photographe de faire son boulot.
y'a t-il un remede outre le fait de ne pas capter ce qui est vulgaire bien sur ?
Je pense qu'un bon cadrage annule toute vulgarité, le cadrage participe à la photo autant que le plan et l'arriere plan, mais bien plus que cela il peut changer l'émotion et l'attitude primaire du model.