"Interrogée sur la chaîne de télévision CNN, Anneliese MacPhail, la mère du policier tué en 1989, a dit attendre «soulagement et paix» de l’exécution de Troy Davis, après «l’enfer» qu’elle a vécu depuis la mort de son fils."

Et si l'assassin de son fils courait toujours ?

Elle y pense ?

Et si ce n'était pas Davis et que le vrai coupable soit identifié.... Elle serait encore soulagée..? Ou ce serait le vrai début de l'enfer pour elle ?

La vengeance ne peut pas être justice !