Merci Mesdames de m'avoir touvé si beau juste avant mes 20 ans (après aussi mais je me mets aujourd'hui plus en scène).

Ces photos jaunies sont des souvenirs.

Souvenirs d'une époque "... ou tu ne devais pas t'embêter avec les filles..." m'ont confié récemment des amies - et même ma femme qui a découvert ces images.

Que Nenni ! Ah bon ? Pourquoi ? Timide ?

Timide, c'est ce qu'on dit en général mais dans ce cas ça recouvrait quoi..?

Tout simplement que j'étais persuadé d'être moche... Ben oui !

Cela s'appelle un complexe et il est du en grande partie à l'éducation reçue, trop strict, trop moralisatrice, voire castratrice.

On était gêné par son propre corps, on nous apprenait à nous en défier (le diable s'y cachait quelque part).

Pour rompre le maléfice il aurait fallu se persuader d'être séduisant, beau... Se plaire à soi même.

Imaginons en cette fin des années 50 un garçon ou une fille en train de s'observer devant son miroir pour mieux se connaître et prendre de l'assurance.

Si ils avaient été surpris ils passaient pour des vicieux, tout simplement. Oh ! Pas dans tous les milieux mais c'était quand même fréquent ! On confondait morale et préjugés.

Et nous n'étions pas majeurs avant 21 ans !

J'ai longtemps souffert de cette situation jusqu'à ce qu'une charmante enfant (quelques semaines après la photo) me fassent comprendre que j'étais tout à fait comestible. Elle a d'ailleurs bien consommé.

Mais ce complexe m'a poursuivi longtemps, heureusement j'étais paradoxalement extraverti et finalement àa s'est bien arrangé.

Et puis l'âge vient avec de nouveau les doutes. Et pourtant ?

Pourtant...! Comme j'avais besoin de photos pour mes tableaux j'ai eu très récemment un jour l'idée de me prendre pour modèle ! J'ai donc tombé la chemise... Cliché ! Visualisation, la lumière était bonne, le cadrage correct et finalement ce torse n'était pas si mal... ben non !

Alors exit le jean et nouveaux clichés jusqu'à se prendre au jeu et envoyer tout vêtement au lojn !

Et visualisations des images... L'horreur ? Ridicule.. Mais c'était pour rire...

Eh non ! Emotion... Ce corps d'homme qui a bourlingué n'a rien de désagréable ou ridicule...

Je venais de tordre définitivement le coup à mes complexes d'adolescent.

Quelle chance le numérique...

Et je me disais... Et si les milliers d'hommes et de femmes dans mon cas, écrasés par les canons de beauté des bouffeuses télévisuelles de yaourt ou les rois du déodorant qui fait craquer toute la journée apprenaient à s'observer, à se réhabiliterer.

Mieux que dans le miroir... Un jour ayez l'idée de vous photographier, nus ou pas, mais en tenue d'Adam ou d'Eve c'est finalement plus désinhibant qu'on n'imagine, enfin comme vous le sentez, juste pour vous, parce que vous êtes votre meilleur(e) ami(e).

Vous verrez que vous supporterez mieux le regard des autres.

C'est pourquoi j'ai publié une de mes photos persos (pas par exhibitionisme), pour montrer que la vie restait belle malgré tout ce qu'elle nous fait endurer et qu'il faut l'aimer jusqu'au bout.

Amitiés.