Je m'achète une conduite et reviens parler du pays. Je vais donc tirer flamberge avant de me faire laver la tête, un de ces quatre jeudi. Évidemment je ne peux plus peigner la girafe ou cueillir des fraises en cette saison. Mais à ,courir la patentaine,je devrai me tirer d'épaisseur même si de temps en temps,ça sent le fagot. C'est égal je tiens à garder la clef des champs. Ne me tirez pas la bourre si je n'ai pas tiré de portrait avec mon vieux ''Brownie'' de toutes façons les photos ne passe pas encore ma tablette bat la breloque. Je pense quand même que l'on pourra s'entendre comme larrons en foire. Comme on dit chez nous, à la (revoillure.):-)