1ER Mai…..C’est le jour de la fête du travail dans notre bon vieux

pays, et c’est précisément ce jour là que je me décide à travailler !! Si l’on peut appeler ça du travail ? Car taper sur ce clavier pour vous donner des nouvelles n’est pas vraiment un boulot, mais plutôt un plaisir.

 
J’aurais pu le faire depuis déjà quelques mois, la saison rallyestique ayant repris il y a maintenant de nombreuses semaines, mais je me suis laissé déborder, alors je vais rattraper ce retard dans un bref résumé et surtout développer l’actualité chaude du moment.
 
JANVIER JURA
 
Longtemps la seule épreuve de rallye disputée en janvier (généralement le dernier week end), la ronde du Jura se déroule la plupart du temps, quand les dieux du ciel l’ont décidé, sur des routes enneigées. Réputer dans la France entière, c’est le petit Monte Carlo de l’est…
 
 
 
Depuis le temps que nous avions envie de disputer cette épreuve, Christophe et moi, nous n’avons pas laissé passer l’occasion d’ y prendre part. Souvent occupés par les 24 heures de Chamonix qui se déroulaient le même week end, nous n’avions jamais pu, depuis que nous roulons ensemble, y participer. L’arrêt de la course savoyarde nous offrait la possibilité de rattraper ce manque.
 
Pour disputer cette course, il nous fallait trouver une monture adéquate. Les WRC interdite, la 306 vendue, la solution nous est venue d’Ardèche. Notre ami Jean Marie CUOQ nous a proposé sa Mitsubishi evo 6 qui convenait parfaitement pour ce genre d’épreuve.
 
 
 
DESILUSION…
 
Outre le fait d’avoir abandonné rapidement en début de course, notre déception est venue plutôt de l’absence pratiquement totale de neige. Quand on vient faire « la Ronde » c’est pour faire le spectacle… la glisse, c’est, hormis sur la terre, impossible durant la saison. De plus un public enthousiaste, une organisation dévouée totalement à cette fête du sport auto, des concurrents prêts à donner le meilleur. Et pour une fois que nous y étions : PAS DE NEIGE… PAS DE NEIGE... PAS DE NEIGE… PAS DE NEIGE…
 
Déjà la semaine précédente, lors des recos il n’y en avait pas. L’œil rivé devant tous les bulletins météo de la semaine, les annonces ne nous laissaient pas beaucoup d’espoir de voir un beau manteau blanc s’installé sur les routes jurassiennes. Mais bon… des fois ils se trompent !!!! Mais la NON !!
 
 
Bien sur la course c’est la course et il faut la faire. Mais là, le plaisir est resté au râtelier. Entre un choix de pneus cornélien, et une voiture que nous trouvions, peut être à tort, asthmatique, nous avons préféré jeter l’éponge après une spéciale et garder notre enthousiasme pour la saison prochaine, car amis Jurassiens, nous reviendrons…..