Ciel gris très chargé au lever puis pluie abondante au cours du petit déjeuner. Zut, pas de photos aujourd'hui. Bon, je finirai mes lessives, mon repassage le matin et j'irai faire les magasins, les soldes à Troyes l'après-midi.
Après bien des essayages et des flâneries rêveuses dans divers magasin, je sors ; il est 19h35. Le ciel est enfin dégagé, les lumières sont belles, très belles... Je suis de retour vers 20h15 à la maison, mon mari non plus n'a pas vu le temps passer, il n'avait pas terminé le logiciel qu'il programmait. Un repas rapide et hop, il retourne à son ordinateur et moi, je prends mon appareil. Pas le temps de me changer, d'enfiler les bottes, si je veux profiter de cette belle lumière. Je resterai à l'affût dans ma voiture. Je file là où j'ai vu des chevreuils il y a deux jours et des lièvres la veille.

Je suis sur la route et roule bon train. J'y arrive vite, c'est à 5 minutes de chez moi. Je ralentis et observe l'orée du bois : pas de chevreuil à droite de la chaussée, mais à gauche, les lièvres sont là avec une buse. Ils sont loin. Ils s'immobilisent, se terrent à l'arrêt de la voiture. Au bout d'une minute, ils reprennent leurs jeux, leurs courses. Ils sont loin et dans l'ombre. J'attends... Ils restent toujours aussi loin et à l'ombre, je ne vois pas grand chose, tant pis : clic, une photo.

1 Deux lièvres et une buse

Ils s'immobilisent et la buse s'envole... J'attends qu'ils reprennent leurs jeux.

2 Les lièvres jouent

Je me tourne de l'autre côté et aperçois une oreille, puis deux et un regard qui émerge des blés. Je recule doucement mon siège, passe le plus doucement possible du côté passager, pose mon bras sur la portière, puis mon objectif au dessus et clic ! Une autre tête émerge non loin. Clic !

3 Une tête émerge : un brocard 4 Une deuxième tête : une chevrette

Si je pouvais avoir les deux... La chevrette s'avance, je vais bientôt les avoir tous deux dans mon viseur. Mais quand l'un lève la tête, l'autre la baisse et je n'ai pas assez de profondeur de champ...

5 Pas évident d'avoir les deux ensemble nets

Je vais les laisser peut être vont-ils s'approcher. Je me tourne doucement vers les lièvres. Et , surprise ! Une biche traverse le pré au loin. Clic ! Elle se fige.

6  Une biche traverse le pré 7 La biche se fige

 

Et reste dans cette position de longues minutes, de très, très longues minutes. Je cherche du regard les lièvres. Ils sont toujours loin mais jouent. Ils s'approchent de la biche. La biche les regarde mais garde sa position.

8 Les lièvres poursuivent leurs jeux 9 La biche regarde les lièvres

Je me tourne vers les chevreuils, ils n'ont guère bougé et continuent à manger, relèvent la tête de temps à autre. Je suis à contre vent, ils ne me sentent pas contrairement à la biche. Un oiseau se pose dans les blés, c'est une pie grièche mâle. Clic !

Pie grièche écorcheur mâle

Oh, quelle belle soirée ! Que d'observations en un rien de temps ! Je me retourne et vois la biche partir. Clic ! Elle regarde en arrière... Y en aurait-il d'autres ??? J'attends... Rien. Les lièvres s'amusent toujours, toujours au loin et dans l'ombre. Allez, je pars.

10 La biche s'éloigne

Je vais un peu plus loin, là où, avec une de mes classes, en avril, on avait vu toute une harde de biches... Qui sais ?... Rien... si ce n'est un chevreuil, loin dans une clairière. Allez demi tour, je rentre.

Je ralentis et m'arrête à l'orée du bois. Pas de chevreuil visible, je crois voir un point roux bouger du côté des lièvres, je souris... trop loin. Allez, je rentre, pour de bon cette fois. Une biche en cette saison, j'étais trop contente... Je pose les mains sur le volant et tourne la tête pour reprendre la route...encore une photo du ciel qui est ravissant et je pars.

11 Beau ciel

En reposant mon appareil sur le siège passager... que vois-je ? Mais oui, trois biches (dont une jeune) et deux faons.... Oh ! Tout en douceur, je reprends mon appareil et zoume. Ils sont loin, je focalise sur l'une des biches, clic ! Ils se figent. La jeune biche fait demi tour et repart vers le petit bois. Clic ! Les autres restent figés, les petits baissent la tête. L'une des biches attend, regarde vers le bois. L'autre biche et les deux faons restent près du poteau. La jeune biche reste dans le bois. Après un long moment, celle qui semble être sa mère rejoint son faon et l'autre mère. Ils ne bougent pas...

12 Une biche et son faon 13 La jeune biche se fige 14 La jeune biche s'éloigne 15 Les faons baissent la tête et l'autre biche me surveille 16 L'une des biches agées semble attendre le retour de la jeune 17 Elle se retourne et rejoint les autres

L'une de biches doucement traverse le champs d'orge. Clic !

18 Doucement la plus hardie part en éclaireur

Les photos ne seront peut être pas belles mais quel beau moment ! L'autre biche et les deux faons mettront quelques temps à suivre. Enfin, la première biche, toujours en éclaireur, arrive au pré... Les autres la rejoignent. Oh ! Qu'ils sont beaux ! Dommage qu'ils soient si loin, qu'il n'y ait plus guère de lumière... Zut ! L'appareil refuse de fonctionner. J'augmente la sensibilté. Clic !Clic ! Le bruit les effraie... ils partent vers le bois... Je prends des photos mais la vitesse est faible, les photos seront surement ratées...

19 Elle atteint le pré 20 Trop beau : les deux mères et leurs faons 21 Ils s'éloignent (seule photo correcte)

Cette fois je rentre, heureuse, mais heureuse... C'est décidé, je monterai un affut à l'orée de ce bois au niveau de la zone d'ombre d'ici peu... De telles observations, c'est un tel bonheur !