Je désire photographier depuis longtemps des grèbes huppés avec leurs petits. Aussi mercredi soir, je m'arrête à l'observatoire du lac Amance afin de voir si des naissances ont enfin eu lieu.

Je grimpe les marches et surprise : un nid est juste en face, sur l'eau, à quelques mètres devant. Mais... aucun oiseau dessus. Cela semble être un nid de foulques. Un foulque seul mange un peu plus loin mais aucun petit n'est visible. Quelques grèbes huppés sont au loin mais pas de petits... Je m'apprête à repartir quand un couple de grèbes se met à nager vivement en direction de ce fameux nid. Bon, je me serai trompée, ce serai un nid de grèbes et non de foulques...

Le couple de grèbes huppés arrive au nid

L'un des grèbes monte sur le nid. La femelle va se remettre à couver peut être... Elle se couche sur le nid... Oh, superbe, je serai aux premières loges les jour suivants. Je suis contente...

Montée sur le nid La femelle se couche

Elle se met à gémir... et je vois le mâle qui se place derrière elle... Oh ! Oh ! Cela me rappelle une autre observation...

Et effectivement, le mâle après avoir reniflé l'arrière train de sa belle implorante monte sur le nid et s'accouple rapidement. Transformée en voyeuse, je photographie en mode rafale... Je ris en voyant le mâle descendre en toboggan par dessus la tête de la femelle. Ils se saluent, la femelle remet quelques brindilles du nid en place... Je m'attends à ce que la scène se répète plusieurs fois comme lors de ma dernière observation...

Le mâle monte aussi Il prend son pied La descente en toboggan Ils se saluent

Mais, un foulque arrive à toute vitesse et déloge vivement la femelle. Celle-ci plonge et réapparait de l'autre côté. Le foulque saute dessus comme pour la noyer. Le mâle crie.

Un foulque déloge la femelle Le foulque saute sur le grèbe dès son émergence Le grèbe mâle crie

Finalement le couple de grèbes s'éloigne alors que le foulque rejoint sa petite famille proche des roseaux.

Les grèbes s'éloignent Le foulque mâle rejoint sa petite famille