Une réflexion sur le temps qui passe...


Et puis, ce fut l’hiver…

Vous savez, le temps a une manière d’aller très vite sans que l'on s’aperçoive des années qui ont passé.

Il semble qu’hier encore j’étais jeune, nouvellement mariée et m’aventurais dans ma nouvelle vie avec mon conjoint. Mais aujourd'hui, je me questionne: Où sont donc passées toutes ces années ? Je sais que je les ai toutes vécues selon mes espérances et mes rêves de la façon qu’ils étaient à l’époque.

Mais, il est ici….
L’hiver de ma vie m’a rattrapée par surprise.
Comment y suis-je arrivée si vite?
Où toutes ces années sont-elles passées ?
Où ma jeunesse s’est-elle envolée ?

Pendant toutes ces années, je me rappelle bien avoir vu des personnes âgées et constaté qu’elles avaient beaucoup d’avance sur moi, que mon hiver était encore bien plus loin que je ne pouvais le deviner ou imaginer ce qu’il pourrait être.

Mais, il est ici….
Mes amis sont retraités et grisonnent… Ils se déplacent plus lentement et je vois des personnes encore plus âgées qu'eux. Quelques-unes sont en bonne forme, d’autres moins que moi… Je vois de grands changements, leur âge est plus apparent et moi, je suis devenue comme la vieille dame que j’avais l’habitude d’observer et que je ne pensais pas devenir.

Maintenant, à chaque jour, je réalise que de seulement prendre une douche est devenu difficile et que de faire une sieste n’est plus un luxe…mais une nécessité, car si je ne le fais pas volontairement, je m’endors rien qu'à m’asseoir pour relaxer quelques instants.

J’entre maintenant dans cette nouvelle saison de ma vie sans être préparé aux malaises, aux souffrances, à la perte de force et d’agilité pour fonctionner et faire les choses que je désirais.

Au moins, j'ai compris que l’hiver de ma vie était arrivé. Je ne sais pas ce que sera sa durée, mais une chose est certaine, lorsque ce sera terminé, une nouvelle aventure commencera !

Oui, j’ai des regrets face à certaines choses que je n’aurais pas dû faire, à certaines autres que j’aurais dû m’efforcer d’accomplir, mais par contre il y a plusieurs choses que je suis fier d’avoir faites; tout cela fait partie de mon vécu.

Alors, si vous n’êtes pas encore dans votre hiver…laissez-moi vous rappeler que le temps passe plus vite que vous ne le pensez et s’il y a des choses que vous désirez accomplir durant votre vie, faites-les sans tarder.

Ne remettez pas à plus tard, la vie est si courte. Alors faites ce que vous pouvez aujourd’hui même car personne ne peut être assuré que son hiver ne viendra que beaucoup plus tard ou qu'il adviendra demain et aucune assurance ne nous garantit de vivre toutes les saisons de notre vie.

Alors vivez pour aujourd’hui. Faites part de toutes les choses dont vous rêvez à ceux que vous aimez afin qu’ils se souviennent. Espèrez qu’ils vous apprécient et vous aiment pour tout ce que vous avez pu faire pour eux durant les années écoulées.

La vie est un cadeau pour chacun et la manière de la vivre sera un cadeau pour ceux qui vous succèderont.

Rendez-la fantastique!
Vivez-la bien !
Amusez-vous aujourd’hui!
Faites quelque chose d'agréable !
Soyez heureux !
Ayez une belle journée !

Rappellez-vous que la vraie richesse est la santé et non pas des tonnes d’argent. Considérez qu'aujourd’hui est le moment le plus loin que vous ayez vécu et jouissez de cette journée le temps qu’elle durera.

Sortir fait du bien…revenir à la maison c’est mieux! Si vous oubliez des noms, ce n’est pas grave, car les autres ont même oublié qu’ils vous connaissaient !!! Vous réalisez que vous n’êtes plus bon à accomplir quelque chose… Les choses que vous aimiez faire, ne vous intéressent plus … Vous dormez mieux dans une chaise longue avec la télévision allumée que dans votre lit.

Vous avez tendance à utiliser des mots débutants pas un « Q » comme « Quoi ?» « Quand ? » «Quel ? » « Qui » ?.... Vous vous plaignez que les imprimeurs utilisent de plus petits caractères dans leurs publications. Les trottoirs sont plus hauts, les villes, les villages et même les coins de rues sont plus éloignés qu'auparavant.

Maintenant que vous avez les moyens d’avoir des bijoux dispendieux, ce n’est pas sécurisant de les porter partout. Ce qui vous apparaissait comme des taches de rousseur sont devenues des fleurs de cimetière. Tout le monde chuchote maintenant et dans votre garde robe, vous avez des vêtements de trois tailles… dont deux que vous ne porterez plus jamais.

Mais « Vieux » est bon dans certaines choses, comme dans « Vieilles chansons» « Vieux films » et la meilleure de tous «Vieux amis » ! Demeurez bon, « Vieux frère» car ce n’est pas ce que tu as ramassé, mais ce que tu as fait qui indiquera quel genre de vie tu auras vécu. Vivez donc en cultivant le bonheur chaque jour qui est donné !

" Si on ne peut pas changer le vent,... on peut toujours ajuster les voiles. "
Auteur inconnu