Prix Femina Étranger 2012, ce livre de Julie Otsuka a été le coup de coeur du Club des irrésistibles des Bibliothèques de Montréal en avril dernier, et j'en termine la lecture.

Connaissez-vous ce pan de l'histoire américano-japonaise que le livre nous dévoile?

''Il raconte, à la première personne du pluriel - un "nous" qui vaut de nombreuses voix -, l'expérience de jeunes Japonaises envoyées à San Francisco, au début du XXe siècle, dans l'espoir d'une vie meilleure.

Très jeunes - certaines sont mineures -, elles s'apprêtent à rejoindre un futur époux, japonais lui aussi, émigré de longue date, qu'elles n'ont pas choisi mais seulement vu en photo - des portraits qui "dataient de vingt ans." Elles viennent avec leur kimono, leur savoir-faire de cuisinière, de couturière, leur bon sens de paysanne, leur quant-à-soi pour les plus privilégiées ; elles viennent avec leur croyance (généralement bouddhiste), leur innocence, leur endurance, ce qui leur sera bien utile. Car au terme d'une traversée éprouvante de l'océan Pacifique, reléguées dans les cales du bateau et traitées comme du bétail, le contact avec celui pour qui elles ont tout abandonné rimera avec désillusions et douleur.
''


Lire la suite de cet extrait et parcourir les notes biographiques sur l'auteur : http://www.lexpress.fr/culture/livre/certaines-n-avaient-jamais-vu-la-mer-par-julie-otsuka_1162173.html


Le livre est disponible en librairie, sur Amazon et dans les bibliothèques de Montréal - en format papier (gros caractères et caractères réguliers), numérique et audio,

Bonne lecture !