….qui ça ?

Ma terreur bien sur !!
Ma douce terreur qui doit actuellement être dans sa fameuse (lonnguuuuuuue) période dite« terrible two » ou encore première adolescence….
En gros c’est une phase nécessaire pour que l’enfant arrive à s’affirmer et apprenne à dire non.
Une simple horreur !
Je n’ose imaginer ce que cela donnera à 15 ans !!!
Voici donc le portrait à presque 2 ans (dans 2 mois donc !) de ma « pestounette » :
1/ Le « NON » :
Non ! au bain, au diner, au dodo, au rangement des jouets…bref c’est simple tout est NON!
Avec en prime quelquefois (genre quand Maman est pressée le matin par exemple) on rajoute des coups de poings, de pieds, de mains ou culbutes diverses…pour faire comprendre que NON, elle ne veut pas..
2/ La crise dite « Hollywoodienne » :
La totale : elle se jette par terre, se tort de douleur par tant de haine parce que nous lui refusons une énième fois un gâteau avant de passer à table…
3/ La crise « Molle » :
Ou comment se transformer en une espèce de purée impossible à tenir sur pattes justement quand ma mère m’habille ou me demande de rester sage dans un magasin… Un vrai bonheur !
4/ La petite révolte :
Pourquoi ne pas transgresser toutes les règles que mes parents m’imposent ???? hein pourquoi ??? au contraire je m’éclate, c’est super !!! de taper/mordre/dessiner sur la table, les murs/ vider l’eau du bain partout sur le sol/ mettre les mains sur le four et bien d’autre….
5/ La grève de la faim :
C’est là encore très simple : elle refuser de manger et/ou exige autre chose (préférablement sucré ou introuvable). Variante: c’est encore plus drôle de voir le visage des parents lorsque je refuse de manger ce qu’ils considèrent être mon plat préféré !!
Ah! Les magnifiques moments…
Il paraît que l’étape du «Terrible Two» est nécessaire aussi pour les parents. Pour une expérience parentale complète, il faut vivre ces magnifiques remises en questions, ces soupers désespérants, ces crises dans les centres commerciaux et ces hurlements infernaux.
Et dire que pendant ce temps, il paraît que l’enfant en nous regardant est convaincu que le «Terrible Two», c’est NOUS ses pauvres parents !
******************************************************
Petit extrait de notre vie quotidienne :
Moi (calculant 30 minutes de plus que ce qu'il en faudrait normalement pour s'habiller le matin):
Vient, ma puce, on va s'habiller...

Terrible two (sans lever la tête de ce qu'elle fait): Veux pas Maman!!!(sous entendu "m'habiller").

Moi: Tu vas en pyjama chez Tata (sa nounou) ce matin?

Terrible two (arrachant son pyjama): Nooooooon!
Elle enlève précipitamment son pyjama, qui arrache un précieux auto-collant qui tient par la peur sur sa main depuis deux jours, c'est la crise, on recolle l'auto-collant, on sèche les larmes, on revient à l'habillage.
Terrible two (nue et grelottante): Nnonn c’est papa !

Moi: C'est maman qui t'habille ce matin (forcément son père est déjà au boulot depuis une heure!)

Terrible two : (interprétant une tranche de bacon qui cuit par terre en hurlant): Non, c'est PAPA!

Moi : (qui ne perd pas de temps à m'obstiner, sachant que le froid aura raison d'elle): Fais-moi signe quand tu seras prête à t'habiller.
Un acteur sans public, ça s'épuise vite, bien vite...
Terrible two (avec une toute petite voie mignonne): Maman? Maman, (sous-entendu "viens!")

Moi: Tu as le choix entre cet ensemble-ci ou celui-là (juste avec cette phrase, je viens de vous éviter la scène de l'opposition au kit imposé par maman)

Terrible two (pointant son favori): ça!.......
Un ange passe. La petite oublie pendant un moment de s'opposer à quoi que ce soit et je lui enfile un chandail en catimini, tout en se demandant si on peut diagnostiquer un fétichisme du pied à un si jeune âge... Puis au moment de lui enfiler les chaussures, le naturel revient au galop.
Terrible two: Non, maman, moi toute seule! (Mets les chaussures, le talon dessus, les enlève, les remets... elle finit par y arriver)...

Moi: On va maintenant mettre le manteau

Terrible two: Moi toute seule!


Moi: Évidemment... C'est bien... N'oublie pas de mettre la boucle à l'avant...

Terrible two (arrachant son manteau déjà rendu à mi-chemin): Maman, Clara qui le fait !!!!

**********************************************

Vous avez eu droit au détail de la scène de l'habillage. Je vous laisse imaginer l'épreuve du brossage de dents, les activités supposées amusantes qui finissent en catastrophe, l'impossible partage des jouets avec les copains, l'installation dans le siège d'auto où il faut l'attacher alors qu'elle se contorsionne comme si elle auditionnait pour le Cirque du Soleil... et on en a qu'une dans l'âge terrible!

J'ai souvent une petite pensée pour les éducatrices qui doivent gérer les relations entre huit adorables démons en même temps.

Faut vraiment avoir la vocation moi’j’dis!