alors là, je croule sous l'annonce...je ne sais plus quoi dire, que faire...

Bon ok, ça n'est que du boulot, ça n'est pas grave en soi, mais là, franchement, vus mes états-d'ame au boulot ces derniers temps, avec tous les remaniements auxquels on a eu droit depuis fin 2007, je tombe à nouveau sous le choc...

Une collègue, arrivée dans la boîte le même jour que moi, il y a 4 ans, alors que "le" poste que je visais (dixit mon post du 15 janvier) vient de me passer sous le nez car aucune promotion interne n'a été validée par les hautes sphères, et bien, on vient d'apprendre aujourd'hui que cette collègue, aux compétences certaines certes, pleine de dynamisme (et même un peu trop), pleine de volonté (facile quand on est la "copine" de la grande Chef), donc elle : vient d'être promue!!!

Elle devient Group Leader comme on dit dans notre jargon de boîte américaine d'une équipe (pas celle que je visais) mais d'une autre.

Bref, voilà pourquoi je suis maintenant abasourdie, vexée, démotivée au possible : l'injustice, le manque de tact, le fait de n'être qu'un pion pour ces dirigeants qui n'en ont finalement rien à foutre de l'intérêt professionnel et des ambitions ou souhaits de chacun...A part vous faire miroiter qu'un jour se sera votre tour...que vous êtes malgré tout la meilleure, qu'on pense à vous à la prochaine occasion, que et que....oui mais QUAND??????

Alors, je m'en vais faire comme tout ce que la plupart des démotivés font : bosser, sans rien dire, sans broncher, profiter du système : RTT, congés, heures souples, et faire mes heures tout simplement, en somme : le boulot alimentaire quoi...tout ce que je déteste le plus faire et que je m'étais jurée de ne jamais faire...

Est-ce juste parce que j'ai fait un gosse moi, que tout se goupille comme ça???

Tout ça me donne envie de gerber tiens...