Devoir de jour avancer sur les toits
A la recherche de fard écarlate et de liesses
Entendre tout au fond de soi une voix
Et rejoindre les foules qui me blessent

Laisser après tout en détour vivre le ÇA
Se gorger assoiffé rapidement de caresses
Quand le jour glacial avance tout droit
Même si plus rien à cette heure ne presse

Agité tourmenté en éclat de miroir
En plein brouillard affronter la sagesse
Avancer lentement jusqu'au soir
Et rattraper au tournant sa princesse

En aveugle traverser et puis croire
Sans renoncer en d'inventives promesses
Des portes tranchantes de lames de rasoir
Sans titre ni but absoudre sa détresse.