Une fissure dans le coeur
Non de trop d'émotions
Non de trop d'aventures ou d'amour

Mais de travail, d'épuisement
De tous ces plaisirs non connus
De tous ces printemps non vécus
De toutes ces rancoeurs tues
Sous le sourire contraint.

Et puis plus rien
Qu'un peu de soif et de faim
Dans un corps éteint.

Rideau tiré
Le temps est passé
Puits sans fond
Poussière.