Si tu m'avouai, que je suis juste un jouet
Cela m'amuserai
Tu finirai par me ranger, on me collectionnerai
Aux regles du jeu je derogerai,
Tu pourrais meme me transformée
En princesse delavée d'un sordide conte de fees

Referme et detruis
Le placard ou se tapissent nos ombres
Oublie celui qui sous le lit
Nous guette dans la penombre

Sous ma peau qui se cabosse
Je ressens des choses atroces
Mes cheveux de nylon s'emmelent
Autour de mon coeur mes veines craquelent
Je voulais juste trouver une issue
J'ai parfois des souhaits saugrenus

Dans mon coffre je t'ai attendue
Avec une robe, des etoiles, et des ciseaux pointus

Donne-moi
Donne-moi une heure, pour detruire ton coeur
Donne-moi une heure, pour user tes heures


Je te broie, te casse, tant que tu vis je ne vis pas
Le monde s'enfonce
Et le vent s'engouffre, tant que je ris tu ne vis pas
Le monde s'efforce
Je te broie, te casse, tant que tu ne vis pas le monde s'enfonce
Et le vent s'engouffre, tant que tu ne ris pas le monde s'efforce