La température n’a rien , mais Rien à voir dans le Pacifique, avec ce côté ci, en Mer de Cortez .... On se trouve pratiquement à une saison d’écart bien qu'à  la même lattitude !

Nous avons eu bon vent pour « monter » au nord et entrer dans Magdalena Bay. Nous avons eu pas mal de jours ventilés aussi sur place. En dehors de ces jours « aéerés » , nous avons eu du calme et tout loisir de flâner à l’entrée de la baie pour notre « chasse » d’images de baleines. Le matin d’immersion reste le point phare de ces journées uniques . Voir les animaux sauvages dans leur milieu naturel est toujours un moment d’ émotion pour moi. Les approcher , les voir nous laisser les approcher, un cadeau de la vie .

Nous avons rendu visite à la communauté de Puerto San  Carlos situé sur le continent à l’intérieur de la baie. Les routes sont … en sables,tout est tellement aride ici ! Quelques trottoirs en béton et une rue principale en béton atteste de la volonté de modernisation de la petite ville, siège de trois conserveries de sardines et d’ormeaux. Deux petits supermarchés et un maraîcher ont comblé notre faim de « frais ». Des pêcheurs arpentaient la plage à marée basse pour ramasser des coquillages qui semblent en grand nombre. La nature est riche, elle nourrit abondamment les populations alentours.

Nous avons mêmes été témoins de la richesse dans l’eau, moins  « pillée » qu’au Caraïbes peut -être parce que plus froide et moins peuplée ? …

Nous avons profité des cétacés présents ici et là, jusqu'à s'immerger avec eux ... Nous avons "pêché"sur la plage un lendemain de pleine lune un calmar géant (pas moins de 10Kg de "viande" !) , nous avons échangé des ormeaux et des langoustes avec des pêcheurs à leur retour de pêche à 1heure du matin (contre un bon café chaud et un gâteau chocolat maison...)Nous avons pêché (surtout le capitaine !) quelques langoustes et un délicieux mérou ...

Et il a bien fallu se résoudre à revenir au port , le printemps nous y attendant !

En remontant côté Mer de Cortez, nous avons pêché un magnifique thon albacore qui nous a nourri quatre jours , un régal . Les baleines à bosses se sont encore offertes en spectacle … chaque jour , jusqu à la dernière vue tout juste  une heure avant de mouiller à La Paz !

Et si c'est pas du bonheur çà  ? ...

 Le thon... c'est tout bon !