Seule la durée est incertaine …

Après des jours sans vent, nous avons senti la brise monter, doucement d’abord puis elle a forci et finalement « frappé » les 30 nœuds !...

Couché le bateau, sur le pont le capitaine pour réduire la toile, calée l’équipière !

On profite de ce souffle en se demandant tout de même combien de temps cela va durer 

 En plein milieu du Golfe de Tehuantepec, réputé pour ses coup de tabac (tout comme notre Gascogne national) , nous étions jusqu’ alors aux prises avec pétole plutôt .

Nous avons eu droit à cette petite secousse histoire de nous rappeler l’attitude à conserver sous le vent du globe et dans la vie : attentif et humble, minuscule et fragile animal que nous sommes …