C'est à Colon que les bateaux qui souhaitent faire le petit saut vers le Pacifique se rassemblent.
Ils viennent du monde entier , se concentrent ici pour s'éparpiller ensuite aux quatres coins du
Pacifique.
Les "gros" sont en attente au mouillage à l'extérieur des digues , les "petits" au mouillage sur "le Flat", non loin du Panama Yacht Club.
Les "gros" transitent jour et nuit , dans les 2 sens. Ils transportent tout ce qui peut l'être par bateau. C'est ainsi que l'on reconnait les tankers, les porte-containers, les vraquiers... et un tout nouveau modèle : le porte-voitures. Il a une forme bizarre de monstre vaguement cubique et défie la loi d' Archimède ! Il est tout bonnement le stock flottant des constructeurs qui orientent au gré des ventes les bateaux et leur cargaison, et livrent à la demande le carnet de commande enregistré entre 2 escales.
Les "petits" sont les plaisanciers qui circulent en une journée dans le sens Pacifique-Caraïbes et en 2 demi journées assorties d'une nuit sur le lac Gatun , dans le sens Caraïbes-Pacifique.

Nous faisons partie de ceux-là. Nous avons déjà aidé à la manoeuvre deux  bateaux de copains rencontrés au détour d'un ponton. Nous avons expérimenté les 2 jeux d'écluses (3 qui montent, vers le lac , 3 qui descendent , vers le Pacifique)... La traversée a quelque chose de magique, un voyage dans le temps, celui durant lequel le canal a été construit, avec des moyens très simples et une grande ingénisité. Bientôt , ce sera notre tour, et  une belle émotion en perspective....