A quel âge tout s'arrête ? Arrêter de penser de se remettre en cause; il n'y a pas d'âge les spécialistes de la question le disent. Mais c'est vrai généralement on pense que cela arrive lorsque l'on a soit un certain âge ou que l'on a acquis une certaine situation matérielle. Rien de tout cela, nombreux même en situation délicate s'arrête.

Comment communiquer avec eux ? Inutile tout c'est arrêter, je suis comme eux persuader d'avoir raison. Je le suis tant que cela ? Des gens préfèrent vivre dans la médiocrité, convaincu que d'accorder une seconde à la critique n'est pas pour eux. Zéro critique.
A l'Est, avant, un homme a consacré sa vie pour dénoncer et faire réfléchir un empire, il a réussi, aujourd'hui disparu, c'est un exemple, c'est là, une certitude.

Est-ce ces personnes les plus critiquables ? Finalement non, ce sont leurs proches, ceux qui savent et qui ne disent rien et lorsque une personne agit soit ils font ceux qui ne comprennent pas ou ceux qui n'ont jamais rien vu. Mais jamais au grand jamais pour eux mêmes ils accepteraient ces réalités médiocres. C'est le deuxième effet "kiss cool".

C'est peut-être la rançon de la société telle qu'elle est : l'auto persuasion érigé en principe de vie promu par les médias, eux qui ont l'honnête d'afficher aucun espace de réflexion.

L'amertume enrichie, c'est évident. Je ne vous suis pas, tous ceux qui ont la vérité et qui n'ont même pas la lucidité de balayer devant leur porte et les autres qui ne disent rien et qui laissent faire.

En avant ! Aux autres, le jour où ils auront le courage de dire suivez moi, là seulement je suivrais, mais pour l'instant je préfère m'esquinter sur des sentiers inconnus.