Lorsque on tamise son regard dans la glace on s'attend toujours a trouvé des pépites d'or mais on trouve souvent autres choses... Le silence d'être avec soi-même, c'est est un frisson, car il apporte un pouvoir : celui de pouvoir basculer, de tomber, partout. J'aime et j'ai peur de ce pouvoir, entre soi il n'y a plus de mystères, avec soi on se sent bien, j'éprouve l'émotion de me sentir bien. C'est le silence..., ce compagnon qui remplit l'espace; il ne me fait pas peur je le connaît.

Il est là, depuis si longtemps, depuis le début; maintenant qu'il a crée une "maison" avec moi, on s'attache, je m'attache à la retrouver tous les jours; non.
Si le monde apporte ses dispersions, la glace apporte ce silence froid aux pouvoirs infinis et total, je referme la porte de cette salle de bain. Un instant terre d'exception, je sorts en me méfiant de l'abus, l'abus du petit vélo; il m'a tendu les mains, il y a un instant...