Ce ne sera pas la manchette de l’année, d’accord, mais cette recherche est plus instructive qu’il n’y paraît au premier abord si on ne s’arrête pas à la seule flexibilité des heures de travail. Certes, un horaire flexible permet d’organiser plus facilement son temps pour répondre aux différents besoins et obligations de la vie quotidienne. C’est d'ailleurs la raison avancée par les chercheurs pour expliquer la tendance des gens ayant un horaire flexible à avoir des habitudes de vie plus saines, un meilleur sommeil, à faire plus d’exercice, etc.

Mais, il y a certainement un peu plus que des avantages de gestion de temps aux vertus d’un horaire flexible, car ces horaires sont à peu près universellement appréciés. Et pas toujours pour inclure des périodes d’exercice au gym. C’est que l’horaire flexible donne un peu plus de liberté et un peu plus de responsabilités. Voilà lâchés de bien grands mots.

Vous vous souvenez des fameuses recherches de Marmot (j’en ai déjà parlé et j’en parlerai encore) sur le rapport entre la santé et la position que l’on occupe dans la hiérarchie sociale? Dans la pyramide sociale, ce n’est pas tant le prestige qui est le facteur de santé et de longévité que le degré de contrôle sur son destin. Car plus on a de contrôle sur sa vie, moins on ressent de stress nocif.

Il y a bien des façons de gagner un peu plus de contrôle sur sa vie. La plupart n’ont rien à voir avec le travail. C’est pourquoi je disais qu’il faut regarder au-delà de cette recherche.

Mais, bien sûr, il est sensé de privilégier les moyens les plus simples et les plus directs d'améliorer la maîtrise de sa vie. Alors, si votre travail permet un horaire flexible, direz-vous non à un petit espace supplémentaire de liberté?

 

Référence

The Effects of Workplace Flexibility on Health Behaviors: A Cross-Sectional and Longitudinal Analysis. Grzywacz, Joseph G. PhD; Casey, Patrick R. BS; Jones, Fiona A. PhD Journal of Occupational & Environmental Medicine 49(12):1302-1309, December 2007.