Un peu d'histoire :

François1er qui était tout sauf modeste, la tête pleine de rêves de retour d'Italie a ramené tout le personnel pour construire son château.

L'endroit était mal choisi, mais qu'importe. On abattit une forêt de chène qui furent enfoncés dans le sol marécageux pour soutenir la construction.

Il n'y avait pas de rivière ?. Pas grave, on détournera la Loire !. Ça ne s'est jamais fait, l'argent manquant. La carrière de Bourré, pas trés loin fournira les pierres.

L'estime de François 1er pour lui-même lui souffla de partager la demeure en deux parties symétriques, l'une pour le roi, l'autre pour Dieu. Rien que ça !.

Ainsi fut fait et même le célèbre escalier à double révolution participe de ce principe. Chacun chez soi.

L'appartement du roi se devait d'être visible par tous. Une gigantesque pièce au milieu du chateau servait de chambre et de salle à manger, à festoyer plutôt. De part et d'autre de cette pièces et sur 2 étages, cette fois-ci, de plus "petites" pièces étaient attribuées à sa suite et autre invités. Elles ont vues sur la chambre royale qui, elle a la hauteur des 2 étages. Un peu comme des loges de théâtre. Les gens de moindre importance se partageaient l'étage du dessus. Le petit personnel, un peu partout où ils pouvaient se caser.

Voilà. Sachez qu'à cette époque, la vaisselle, le linge, les habits et même les meubles voyageaient avec le roi. La version royale du camping. Pour la nourriture ou le bois de chauffage, on rançonnait comme d'habitude les paysans alentours, les bords de Loire étant propices à la culture maraichère. Pour des détails plus austères voir les livres d'histoire qui ne sont pas avare pour ce château qui n'en a pas beaucoup

lien vers l'album www.ipernity.com/doc/delia.jde/album/59455