Ivre de raisins , je vais me coucher en relisant tes mots.

Je m'endors en songeant à notre jardin...

Declicjardin mars 2008