A l´aéroport, j´attends mon avion et je vois qu´on nous fait passer par une petite porte pas par la passerelle. OK c'est du low cost, l'avion est sûrement garé plus loin et on y va en bus. Pas de bus, on y va a pied, et la je vois l´avion. Il ne peut pas aller a la passerelle, quand il a été construit ça n´existait pas… Un bon vieil avion a hélices, qui doit dater des années 50-60 je pense. A l´intérieur, tout en bakélite, une petite touche vintage comme on les aime, mais pas dans un avion…Les fauteuils d´un autre temps aussi, le repas : des barres céréales, c´est plus complet. Maintenant je comprend la différence de tarifs… Et aussi pourquoi on pouvait embarquer moins de poids que d´habitude, ça a du sens...Pour décoller l'avion est conduit en bout de piste, les moteurs montent dans les tours alors que le pilote freine. L´avion vibre de partout, et au bout d´un moment, juste avant qu´il ne se disloque sûrement, les freins sont lâchés, l´avion commence à s´élancer et finalement il décolle assez bien. Je me souviens d´être monté dans des avions á hélices qui avaient l´air de beaucoup plus peiner pour s´arracher du sol. En revanche, ça n´est pas un avion mais un omnibus, il s´arrête dans au moins 5-6 villes. Ce qui me donne l´occasion d´être assis a cote d'une vieille dame qui entame la conversation, me parle des différentes villes ou on s´arrête, de ses enfants, etc...Vraiment adorable et communicative, elle me fait penser a ma grand-mère qui parlerait espagnol.

 
 
 
Finalement arrivé a bon port, enfin bon aéroport plutôt, il faut rejoindre la gare routière pour prendre le bus, direction Puerto Madryn. Je vois 3 personnes chargées d´un sac à dos et aussi perdues que moi. Je leur demande s´ils vont à la gare routière prendre le bus, et oui, donc je leur propose de prendre le même taxi. J´apprends qu´ils sont de République Tchèque, de Prague plus exactement. Un couple Nikol et Georges, et un ami a eux. Ils ont l´air de former une bonne équipe. Nous prenons le taxi pour la gare routière et ensuite un bus pour Puerto Madryn. En attendant le bus, nous essayons en faisant un travail d´équipe, de trouver à se loger à Puerto Madryn. On se sert de leur téléphone, et c'est moi qui demande grâce à mon espagnol un peu meilleur que le leur. Et finalement on fait bien de s´y prendre avant, tout est plein, on a essayé plusieurs hôtels avec nos deux guides de voyage et en demandant des adresses de rechanges aux hôtels déjà complets. C´est parti pour le bus, en route pour Puerto Madryn.