.............................

Fondée en 1902 par le sculpteur Alfred Boucher, à partir du pavillon des vins de Bordeaux (dont la structure métallique est de Gustave Eiffel) et de la grille d'entrée du pavillon des femmes qu'il a récupérés après la fermeture de l'exposition universelle de 1900, la Ruche est une cité d'artistes qui se trouve cachée sous la verdure dans le passage Dantzig, près du parc Georges-Brassens, dans le 15e arrondissement de Paris. La Ruche était l'équivalent du Bateau-Lavoir de Montmartre, sur lequel après la Première Guerre mondiale elle prendra le dessus par ses activités artistique et sa renommée.

Derrière la grande grille en fer à moitié dissimulée sous le lierre se dresse un paradis insoupçonné, et l'un des plus importants centres artistiques du xxe siècle. Créé pour aider de jeunes artistes sans ressources, il a accueilli de grands artistes tels que Modigliani, Soutine, Brancusi, Léger, Marie Laurencin, Luigi Guardigli... et surtout Chagall, l'un des locataires les plus illustres.

Le surnom de Ruche vient de Boucher lui-même, qui considérait les artistes bourdonnant de créativité qui s'agitaient dans la cité comme les abeilles d'une immense ruche.

Le pavillon des vins, de forme octogonale occupe le centre de la propriété, qui couvre près de 5 000 m². S'élevant sur trois étages, il est composé de nombreux petits ateliers d'une dizaine de mètres carrés.

Aujourd'hui, la Ruche compte une soixantaine d'ateliers de toutes tailles, où résident encore de nombreux artistes, tous locataires et qui, pour la plupart, y restent toute leur vie.

À la différence des autres cités d'artistes, la Ruche n'est plus ouverte au public. Seuls les résidents et de rares privilégiés ont accès à ce paradis de verdure en plein Paris, qui conserve ainsi toute la magie d'un lieu empreint de poésie.

( sources WIKIPEDIA )