Hier, en fin d'après-midi, je me suis à nouveau rendu à l'Anse de St-Vallier dans le Comté de Bellechasse (QC) sur la rive sud du majestueux "Fleuve aux grandes eaux" : le Saint-Laurent !

Entre la Ville de Québec et l'embouchure de la Rivière Saguenay existe un archipel magnifique composé de plus d'un chapelet d'une vingtaine d'îles dont plusieurs sont des sites de nidifications pour les oiseaux d'eau : limicoles (pluviers, chevaliers & bécasseaux), Ralidés (marouettes), Anatidés (canards, oies) et Laridés (goélands, mouettes, sternes)...

À ma grande surprise, lorsque l'on regarde l'horizon; certaines îles apparaissent "suspendues" ou "en véritable" lévitation" au dessus du miroir du fleuve !

Il s'agirait d'un exemple de mirage froid, ou mirage supérieur.

Au contact d'une surface froide comme un océan ou une banquise, l'air se rafraîchit fortement. Une couche d'air froid se forme ainsi à sa surface. On ne voit plus d'étendue d'eau mais bien des objets qui ne touchent pas terre. Aussi appelés mirage supérieur : les couches les plus chaudes se trouvent élevées dans l'atmosphère alors que les couches les plus froides sont près du sol. Avec la concavité de la terre, tout objet au delà de la ligne d'horizon peut alors apparaître.

pagesperso-orange.fr/philippe.boeuf/robert/physique/mirage.htm

Géry (Courlis)