Né en 1965, Marié et tres heureux depuis 1990, ma femme a su me comprendre et me permet d'etre ce que je suis aujourd'hui, ayant ensemble 3 filles avec l'ainée qui nous a faire decouvrir le handicap mentale puisque des sa naissance une zone de son cerveau est resté atrophier et ne se developpe pas, cela nous a unis pour nous rendre encore plus combatif afin de lui permettre d'ateindre le maximum de ses possibilitées, nos deux autres filles ont participées à ces efforts sans relaches nuit et jour. aujourd'hui elle à 15 ans et ne peut ni lire ni ecrire et doit dependre constament d'une personne, grace a sa volonté et notre soutien, elle evolue de façon heureuse et pour cela nous n'avon fait aucune difference ni discrimination par rapport a ses deux autres soeurs, elle a son ordinateur portable comme les autres, son telephone portale avec un forfait bloqué, son MP3 et elle nous prouve qu'etre handicap mentale n'est pas synonime d'idiot ou bebete, elle developpe ses propre moyens qui sont visuels pour l'utilisation des technologies,  cela peut vous etonner, mais elle surf sur internet faire ses marque page, changer son fond d'ecran, copier des images et meme mettre ses MP3 dans son lecteur MP3. Elle utilise son telephone pour appeler ses grands parents, alors qu'elle a de grande difficulté a parler, elle prend des photos de ses amis de l'institution, elle est actuellement en IMPro. Si elle peut le faire d'autres personnes comme elle peuvent le faire, il suffit de leur faire confiance et de leur mettre le materiel entre leur main et il vous etonnerons et vous les rendrez heureux, ils sont comme tout etre humain, etre comme les autres, avoir comme les autres, le tu n'es pas capable ou c'est pas pour toi bannissez le et ils s'epanouisseront meme dans le cas du poly handicap.

Je suis engagé a les defendre dans ma région de l'herault en etant administrateur d'association de personnes handicapées mentales c'est un enorme investissement benevole que cela, semé de difficultés et de desaroi, mais nous sommes parents et nous devons les defendre comme nous defendons nos autres enfants, pour les conserver dans des structures qui doivent leur permettre de s'epanouir et de travailler contre leur handicap pour le sumonter et le contourner et developper le meilleur d'eux meme pour leur vie d'adulte. Si ce combat n'etait pas il serait acceuillis en lieux d'enferment n'attendant rien du lendemain et sous calments et medications pour les plus agités.
Voila ma raison d'etre aujourd'hui, pour comme pour les autres et pas differemment mais de façon adaptées encadrées et organisées.