J'aime bien aller boire un pot de temps à autre dans ce bar.

J'hésitais à travailler ce soir-là quand une amie m'envoie un message pour me dire que Off, un contact que nous avons en commun, allait jouer ce soir-même au Fiacre et qu'ensuite il y avait un autre groupe et qu'elle s'occupait des entrées.

J'accepte, j'arrive en tenue de travail (petite robe de cocktail, sandalettes) que je n'avais pas eu le temps de quitter de peur d'arriver en retard. J'apprends que le concert ne commence qu'une heure après, et que j'ai le temps d'aller manger quelque chose. Pendant ce temps là, les japonais de la 2° partie de soirée croquent à pleine dents dans des pizzas qui leur ont été amenées.

J'échoue au Macdo, je commande une salade, un cheeseburger et un macflurry, ma pote choisit une petite salade et un macflurry sans nappage. La demoiselle qui nous sert est très souriante, mais on se rend compte qu'elle a tout fait de travers (elle a oublié mon cheeseburger, elle a mis du nappage sur la glace de ma pote et ne lui a pas servi la bonne salade).

Nous revenons en 4° vitesse au concert, les entrées commencent... et là c'est le drame: ma pote m'annonce qu'elle a reçu un coup de fil d'une amie qui était visiblement en train de se battre avec un gars, elle pleure tout ça, et me dermande bien gentiment avec son air de cocker battu si je peux moi faire le chien bernard pour aller sauver son amie qui en plus avait l'air sérieusement éméchée.

Je file avec mes sandalettes chercher la pote en question qui est à 15 minutes de marche, je me renseigne, j'appelle la demoiselle je ne sais combien de fois mais si son portable est allumé, elle ne décroche pas, je panique, j'avise un monsieur costard-cravate s'il peut m'approcher, on papote vite fait et je me rends compte qu'il connait mon patron. En plus il m'invite au restau. J'ai encore pris du retard, la demoiselle répond enfin, je la rejoins, elle est chez le gars avec qui elle 'est embrouillé, ils se sont disputrés il l'a ennuyé, alors elle lui a mordu le nez. Ils sont complètement ivres tous les 2. j'ai du mal à lui faire quitter l'appart', l'autre la retenant.

On arrive enfin au cencert... et j'ai raté la moitié du show de Raw Wild, le groupe dont Off fait partie , j'ai néammoins les petons qui se trémoussent au son de la guitare, de la contrebasse et j'ai troqué mes sandales contre des tennis (moins classe avec ma ptite robe que les sandales, mais tellement plus confortables).

On attend un peu dehors, je grille une clope, j'attends un ami qui doit venir et qui tarde, je trépigne. Le groupe de 2° partie a fini de dévorer les pizzas, ils sont souriants, et se maquillent. Ils s'appellent les Cracks, et en bas, j'ai l'impression d'être dans un épisode des Contes de la Crypte. On dirait un orchestre d'accidentés de la route en pélerine noire, l'air devient chaud, on dirait un sauna, la salle est comble, et ils attaquent fort en musique, avec un son à faire swinguer les morts, il n'y a malheureusement pas la place de danser, mais j'adore leur son, le plus amusant étant que le latex du maquillage se décollait peu à peu de leur visage.

A la suite du concert, je pars à pied chez moi (13km) et j'ai même pas traversé la rue que ma pote me signale qu'elle est restée au bar et autant qu'on rentre tous ensemble à pied (Off, elle et moi), j reviens donc au bar, ça papote, un red fait un peu de pub pour la révolution, ça drague. Peu à peu le bar se vide, on nous dit de sortir, ils ferment les portes, et ... Off et mon amie sont encore dedans, je l'appelle, elle se rend compte qu'elle m'a zappé, je rererentre dans le bar, il reste plus grand monde à part Seb (le patron du bar), les 2 zicos et 2-3 autres personnes.

A tout bout de champ, les japonais nous remercient : arigato, arigato, alors que c'est nous qui devrions les remercier, ils sont venus directement du Japon pour leur unique date en France dans ce bar, et jusqu'à notre départ définitif, ils nous filment tout en nous remerciant chaudement... un peu le monde à l'envers.

En tout cas c'était une chouette soirée :) que je renouvellerais avec plaisir. Je n'appréciais que moyennement le rockab mais en concert c'est autre chose