cela faisait plusieurs années que je n'avais pu venir assister à la fête de la musique à bordeaux. Donc cette année, j'y suis allée pleine de confiance et d'espoir en ses musiciens.

Première déception, j'y pars vers 21h30... il y a déja beaucoup de gens saoûls. On commence par la place Saint-Pierre, puis la rue sainte catherine presque déserte, sauf au niveau de Pey-Berland, et on finit le trajet en suivant le cours Victor Hugo, les quais et la porte Cailleau. je précise qu'en cours de route on a droit à une averse monstrueuse.

Conclusion... je me suis ennuyée, et la musique n'était pas franchement terrible.

Je tiens à remercier tous les artistes présents et je leur décerne les prix suivants:

- le 1° prix "survivor" est offert au groupe de cuivres qui étaient situés sous la porte Cailleau, ilpleuvait des trombes et je vois un attroupement sous un barnum... ça dansait et jouait de la muique. En même temps ils protégeaient la structure en utilisant les bras afin de charrier au loin les nappes d'eau qui menaçaient à chaque instant de faire effondrer la tente. Bravo donc :)

- le 2° prix "survivor" moins remarquable mais tout de même prestigieux est attribué au DJ situé sur les quais, qui a simplementy protégé ses platines et son matériel de mixage avec un Parapluie, pendant que les passants continuaient à danser sous la pluie, on a même eu un remake de Tahiti douche (r), avec un jeune homme dont le front était ceint d'une couronne de fleurs multicolores en plastique.

- Le prix "meilleur réglage du son" est attribué au quartier du Mirail, où la variété était de mise, même si il y avait une grande tandeance reggae.

- Le prix du "projet incompris" est attribué à 2 groupes ex-aequo à un groupe situé dans la rue Saint-James, avec un ensemble composé d'une guitare et de 2 batteries (on entendait que l batterie, et le guitariste était survolté et certainement surgrammé en alcool); ainsi qu'au groupe sityué à l'angle de la Victoire et de la rue du Mirail, la chanteuse nous ayant offert une superbe performance vocale (imitation de la sirène d'ambulance pendant plus de 5 minutes d'affilée)