Ta démarche comme les coups de griffes d'un chat

Ta voix océan

Pétillante comme une bande d'oiseau de mer

Tranchante comme l'orage sec qui déchire l'horizon

Et tes mains d'esquifs ne ployant pas sous l'écume

Toi qui fut toujours l'amer fabuleux et hautain de mes passages

Fine lanière d'existence claquant au gré des jours

Du même sang de la même pluie

Fière comme un mât à la pleine lune

Insoumise comme le blé

Et toujours à perte de vue