Et maintenant, Réfléchissez les Miroirs (Jacques Rigaut)

 

En quelques minutes de vagabondages silencieux, je croisais ceci....:

Quilapayun

Quand viendra-t-il enfin, ce bel et définitif incendie? Je n'ai plus le courage que d'attendre. J'ai rarement été au-delà, d'ailleurs... Mais quel rire intérieur, quelle liesse de l'âme si je pouvais voir enfin se fendre la pierre tombale sous laquelle, anesthésié, ne gémit même plus le genre humain...

 

 

 

 

 

Incendie, disais-je? Un beau manteau, je crois. Celui que tu portes négligemment, Stan. De toutes façons, toi et moi ne sommes fait que de cendres...

 

 

 

 

 

Jacques Rigaut.

Va! Moi, je reste. Pour m'amuser encore un peu...Si tu me voyais, là, avec ce beau masque sur la figure. Il est tant de manières de ne faire que passer...

 

"Plus de descriptions d'après nature, plus d'études de moeurs. Silence, afin qu'où nul n'a jamais passé je passe, silence ! - Après toi, mon beau langage!". (André Breton - Discours sur le peu de réalité)

 

Juste quelques mots, de temps en temps... Nous avions rêvé de finir jongleur, n'est-ce pas, cher ami? Etait-il vraiment nécessaire pour cela que vous vous poudriez le nez? Ma peau, elle, est trop rêche, et trop froide. Et toujours de la poussière qui m'agace les yeux...

 

En écho...