Existe-t-il toujours un "Je" dans ce monde ou nous n'employons que le "on". Je suis qui, moi ? Je n'ai même pas le temps de me poser cette question car je n'ai pas le temps. Et pourtant chaque jour je ne construis rien, je ne produis rien, je ne pense rien.

"Un monde meilleur" decrivait un monde aseptisé, sans autre valeur que la consommation, en sommes-nous là ?

J'aimerais m'asseoir, parler avec des gens, échanger des idées, refaire le monde. Et mes lèvres sont stérilement closes, je ne sais plus parler. On me demande juste de sourire. C'est quoi ce monde là ? Un retour discret à une forme seigneuriale, l'etat délégue à des ...