J'écoute Nick Cave racontait la mort de Jesse James, tranquillement vautrée. Il y a longtemps longtemps quand tout s'effondrait dans ma vie : le décor de ma vie devenait cartons pâte, les amis se revelaient de merveilleux acteurs. Je perdais repères, je perdais le Bien et le Mal mais je trouvais un travail. Une opportunité d'enfer.  J'en avais marre, j'avais 22 ans mais pour moi tout était deja fini. Relire l'Attrape-coeur du père Salinger.

 

Bref îl ya longtemps alors que ma vie s'effrondrait, j'ai rencontré une sorcière, une fille superbement sexy, cheveux noirs, une fille qui en avait bavé dans la vie et que se servait de tout ce qu'elle pouvait pour y arriver. Une sorcière. Là, je rencontre aussi Fabrice. Elle s'appelait Maria. Je commençais un chouette travail mais j'avais perdu la notion de realité, tout le monde me disait de ne pas trainer avec elle. En raison de ce que je venais de vivre : j'avais regardé mon monde fondre comme une glace au soleil et c'est assez terrible. je décide de me faire ma propre opinion sur cette fille : elle est super allumeuse, pas vraiment jolie mais sexy,non,sexuelle. On l'imagine facilement en porte-jarretelle en train d'exciter son mec.

 

Le temps avance, j'ai totalement perdu toutes notions fondamentales : j'ai perdu ceux que j'aimais, je voie ma vie derrière moi. et mis a part, Fabrice, il y a Maria qui me sourit qui semble me donner ce qu'on m'a retiré. Sauf que comme Moi, Maria n'a plus de repères affectifs. Avec le temps, je le sais aujourd'hui, je deviens son appat, ce que je prend pour des ballades ne sont pour elle que des jeux pour séduire, mon amitié pour Fabrice devient à ses yeux une histoire qui doit être de sexe. Et voilà qu'elle me fait faussée une vie que je veux retrouver, qu'elle me montre une vision de son monde qui n'est pas la mienne mais elle est la seule à m'écouter.Ce qui lui plaisait était ce qu'il me plaisait, ce qu'elle voulait c'est ce que je possédais. Ce qu'elle aurait voulu, c'est voir le monde avec ma naieveté car mon monde s'était ecroulée et tout était à refaire. J'avais une vie nouvelle pour moi. J'avais Fabrice et une amitié des plus magique. Elle a joué de mes faiblesses, elle était l'ainé et aurait du me proteger. Elle m'a jetée dans des griffes des plus blessantes,m'a montré des jeux cruels et  elle a pris Fabrice aussi.

Hier, je vais manger avec Eric dans un bidule machin. Nous étions beaux, heureux : le joli petit couple. j'entendais une voix que je connaissais derrière moi, une voix qui parlait d'envie, de vouloir, et lorsque je me suis retournée, c'etait elle. Elle avait terriblement veillie, elle ressemblait vraiment à l'image de sorcière que je lui avais attribué. Elle m'a fait pitiè.