J'arrive chez Mickey, allias le Val d'Europe : Maisons Kauffman, magasins énormes, je regarde le chantier du futur géant hopital et je pousse un hurlement de joie. Ils sont là....les camions et leurs convois exceptionnels les portent sur leurs dos, ces coquilles de bois qui seront les maisons.

Dans le pays merveilleux de Mickey, nous avons réussi et ceux qui l'hiver dernier dormait sous des ponts, dans des tentes, auront un bungalow en bois, un toit. Lové dans ce confort, mon entourage ne me comprend pas. Les réflexions des uns et des autres me font souvent mal :"trés bien" repond une connaissance " nous aurons plus de facilité pour trouver du personnel de ménage". Elle souhaitait me soutenir, avec son sac à 500 euros et son 4X4 américain rouge. Et là, j'ai compris que pour eux, la misére n'existait pas.