tout à coup au bord du chemin

Eole ce coquin

joua avec tes dessous

que tu avais dessus

petits bouts de tissu

qui me rendent fou

 

un petit coup de vent

et moi  pauvre passant

j'aperçus tes dessous

ces jolis petits bouts

 

petits bouts de soie

petits bouts de toi

petits bouts de satin

petit coup d'oeil coquin

 

tu ne t'es aperçue de rien

d'ailleurs tu es déjà loin

seul je suis  là  avec le vent

et tous mes tourments

 

était ce le sirocco

ou un alizé

je le trouve bien chaud

pourtant je suis glacé

 

image trouble et furtive

d'une histoire pas commencée

simplement devinée

partie comme un eau vive

 

cette onde qui s'en va

jamais je ne la ratrapperai

ici ou là bas

et poutant j'essayerai