Frêle messagère passeuse de continents

tu maries le noir et le blanc

quand tu pars d'ici

alors là bas aussi

tu annonces le printemps

que tu vois deux fois par an

 

ceux qui te voient arriver

jamais ne se sont rencontrés

c'est vrai ça , j'y avais jamais pensé

le blanc et le noir mêlés

 

tu t'invites chez eux chez nous

sans carte bleue , sans papiers

 t'es quand même un peu gonflée!

mais t'as raison tu t'en fous

 

dis nous comment tu fais, nous on y arrive pas

six mois ici six mois là bas

le boulot, les papiers , les cartons

la famille, les crédits sur la maison

 

en plus t'as rien demandé

rien que la liberté de continuer

 tu trouves qu'on met un peu trop de poison

à la ville , aux champs et autour des maisons

 

dis nous que tu vas revenir

pour pouvoir repartir

 ici et là bas chez toi chez nous

 tant qu'on est pas tout à fait fous

 

 bel oiseau garde tes deux couleurs 

messagère de nos coeurs

courrier sans répit entre là bas et ici

éternel printemps , reviens vite dis