C'est la journée grand nettoyage, rangement, pleins gasoil/eau et liste de l'avitaillement restant ... les pauvres... il ne leur reste pratiquement que des boites!! En fait eux c'est tout de même moi aussi car je suis le seul à faire l'aller-retour! Je suis inquiet quant à la cuisine du retour. Les maquereaux risquent d'être plutôt des maquereaux "ouvre boite" ... Enfin je ne suis pas venu faire de la gastronomie même si ce premier bord nous en a offert tous les jours. Il me faut maintenant aller en ville vous poster ces nouvelles dans un cyber café.
A peine revenu du cyber café, le QG pointe basse téléphone pour se plaindre que les photos du Fastnet ne sont pas mises en ligne!! Évidemment, je voulais voir combien de temps il lui fallait pour réagir.... les temps de réponse sont honorables.
Après déjeuner, une fois les douanes parties, nous allons faire un tour en ville, prendre des photos pour ma part et faire du shopping forcé pour d'autres. Je tente de mettre en ligne les photos manquantes et la loi de John Murphy aidant, les 2 cyber cafés m'annoncent que la connection Internet est coupée. Le QG et d'autres devront donc patienter.
Pendant ce temps l'équipage retour doit atterrir quelque part au nord de chez nous. Le soleil est celui d'un mois de juin sur la rivièra... heureusement une bonne brise nous rafraîchit, ce qui rends la ballade dans Dingle très très agréable.
18H00 l’équipage retour arrive. Mauvaise nouvelle Jean-François Garnier, un des deux skippers est absent. Sa société ne peut se passer de lui … il devrait nous rejoindre à Kinsale… dommage pour nous et pour lui qui est l’un des éléments les plus moteurs de cette aventure. Espérons qu’il parviendra à résoudre ses problèmes.
Un apéro .. Avec les maquereaux mode HNG préparés avec la pêche de la veille. Un délice. Le passage du bateau se fait entre ABD et Ronan. Nous allons manger dans un pub / fish and chips au son de la musique locale jouée par 2 artistes du coin. Certains n’ont pas pris le fish and chips traditionnel… et ils ont eu raison. Il m’a fallu me lever cette nuit, à deux doigts de me faire vomir volontairement tellement la digestion était facile! Le lendemain j’apprends que nous avons été 3 sur 6 dans ce cas… de quoi se poser des questions.

Bonne nuit.

Les photos: www.ipernity.com/doc/cap-au-large/album/69193