Dans l'ouest de l'Amazonie, les papillons frôlent les tortues, offrant à qui passe par ici le plus beau des aperçus. Mais l'amour est de courte durée, car le papillon n'a qu'une pensée : picorer le sodium, qu'il ne trouve qu'au minimum.

Beaucoup trop loin de l'océan, la forêt est aussi coupée des vents. Or la tortue est carnivore, le sodium gorge son corps. Le papillon, en manque de sel, doit donc jouer sa ritournelle.



Cela n'est pas une fable de La Fontaine, mais un phénomène observé dans l'ouest de la forêt amazonienne.

Le manque de sel pousse d'ailleurs d'autres animaux à adopter des comportements inhabituels, précise Live Science qui cite Phil Torres, un scientifique du centre de recherche Tambopata, au Pérou. Des macaques se sont ainsi mis à lécher de l'argile, qui contient du sodium et d'autres minéraux.

Quant aux papillons, ils ne sont pas que grâce et délicatesse. Live Science précise ainsi qu'ils ne se contentent pas des larmes de tortues pour combler leur besoin en sodium. Ils le tirent également de l'urine animale, des rives d'eau boueuses, des vêtements moites et des personnes en sueur.

Moralité : on a toujours besoin d'un plus salé que soi.

Article paru dans le blog du "Monde"