Ils ne boivent pas, ne fument pas mais jouent trop aux jeux vidéo. En Corée du Sud, les enfants « cyberdépendants » sont désormais soignés dans un camp de désintoxication gratuit. Un reporter du New York Times s’est aventuré en pleine forêt dans le « Jump up Internet Rescue School », qui, vu les images rapportées, ressemble à un camp militaire. Ici, les bambins font leur grand retour dans le réel : au programme, exercices physiques soutenus, atelier de poterie, musique… En Corée, où 90 % des foyers sont équipés en haut débit, l’absentéisme causé par le jeu est un vrai fléau à l’école et certaines surconsommations ont même entraîné la mort de joueurs accros
◆ P.A. pour TELERAMA