Voici l' événement artistique à ne pas rater en ce début octobre. Le Grand Palais rend hommage au peintre Gustave Courbet, l'un des chefs de file du courant réaliste. 120 peintures et autres œoeuvres graphiques présentent cet artiste complexe, controversé de son vivant puis passé à la postérité après sa mort.


Le désespéré : 1843 -1845