PARDAILLAN.. Mon affectueux Pardaillan était FIV+ et sans problème, mais surtout diabétique depuis un an. Tout cela était maitrisé par une piqure d'insuline soir et matin.

Il y a trois semaines il a alterné des crises d'hypoglycémie et donc des convultions impressionnantes avec une hyperglycémie que l'insuline avait du mal à réguler. La dernière convulsion, vendredi matin, a fini normalement puis a pris la forme d'une atteinte neurologique où il était complètement replié sur lui-même, affolé, et semblait ne plus voir clairement ce qui l'entourait.

Je l'ai emmené aux urgences où ils l'ont gardé toute la journée. Il avait une forte fièvre. Il a été soulagé au valium durant la journée, mais ne sortait pas de cette posture dès que ce dernier ne faisait plus effet.

Lorsque je l'ai retrouvé le soir, il était toujours recroquevillé sur lui-même, semblait affolé et coupé du monde. Ces yeux donnaient l'impression d' avoir chacun un glaucome. La vétérinaire m'a dit que même si l'on trouvait, après des examens intrusifs au niveau de son cerveau, la source de cet état, il ne retrouverait pas sa vie d'avant. Elle m'a conseillé de l'endormir, ce que j'ai accepté avec une grande tristesse. Il n'avait que 11 ans.