Hier matin, je me réveille retape de ma journée d'avant-hier mais le coeur en demi-teinte,légèrement colore de nostalgie. Je suis encore un brin crevé en vérité. Mine de rien nous avons tenu un programme charge depuis que nous sommes arrives. Je pensais qu'aujourd'hui ça serait farniente et peut-être tout au plus nous déplacerions nous jusqu'au cinéma. A moins que Léon ne tienne a tout prix a retourner au Bowling ou il s'etait franchement éclate avant-hier.

Avant-hier, après un réveil tout en douceur nous nous etions mis en route pour le bowling vers les dix heures.

A l'arrêt de bus j'en profitais pour passer un coup de fil a un proche pour lui donner de nos nouvelles. Je le sens énervé, tendu. Je ne comprends pas bien pourquoi il est dans cet état alors qu'il a toutes les raisons d'être détendu au contraire. J'aurai vite la réponse quand il me demande d'abréger car me dit-il, c'est lui qui paye! Alors celle-là, ça me coupe une jambe ça fait des siècles que je voyage et que je passe des coup de fil depuis mon portable et j'ignorai que dans ce cas la celui qui paye est celui qui est appelé ! Il faudra que j'appelle Orange pour leur demander ce qu'il en est exactement. J'ai appelé ma grande soeur pour lui raconter. Elle m'a confirme et dit qu'elle était au courant de la participation aux frais de l'appelé.

La nous avions le choix entre paye la partie 6 pound quelque chose ou illimité pour neuf et quelques. Nous étions sur d'en faire plus d'une, on a donc prit la formule illimité. Je fais un petit crochet au bar ou je me commande un bon Scotch whisky et une bonne bière. Nous sommes quand même dans le pays du Whisky et je n'y avais pas encore goûte depuis mon arrivee. Puis on commence a jouer. Leon accroche tout de suite et comme toujours se place la barre très haut. Les premières boules je le voie se frapper. Je le réprimande et lui demande d'arrêter ça. Il me répond que c'est pour arriver a lancer la boule correctement. Une fois encore je lui explique que ce n'est qu'un jeu et qu'il doit être patient. La technique viendra toute seule avec l'expérience. Il apprend vite et c'est rapidement l'éclate totale. Il me demande de rester la toute la journée et je lui réponds qu'il n'y a aucun problème, il y a tout ce qu'il faut y compris un petit snack pour commander des bricoles Tex-Mex comme on aime. D'ailleurs sur le coup d'onze heure trente, je file commander un panier d'assortiment de petites douceurs frites et très grasses... Au diable le régime. Quand le "basket" arrive il est dévore en moins de 10 minutes. Alors je retourne commander ce qu'ils ont de plus gros en Hamburgers. Je ne pouvais pas imaginer des trucs aussi énormes bien que ça soit clairement indique sur le menu. Leon entame a peine le sien et je n'arrive pas a finir le mien tellement c'est balaise. On est repus et on se remet a jouer, c'est génial. A peine j'ai lance ma boule que Leon se fait un point d'honneur d'aller me la récupérer et me la redonner. Quand on fait un spare ou un strike on saute en l'air et on se tape dans les mains a la yankee ! Pendant que nous jouons, beaucoup de monde est arrive petit a petit, il y a beaucoup de famille avec enfant, la musique est plutôt "dance" et l'éclairage boite de nuit donne une super ambiance dans le bowling, Je danse entre deux boules, on boit un petit coup, on joue, c'est vraiment très sympa et Leon est aux anges, bien décide a passer la journée a jouer. Malheureusement les choses ne se passent pas toujours comme on le souhaiterait...

Video:
www.youtube.com/watch?v=_p56K7RbIeo









Quand nous avons termine la troisième partie, notre écran d'affichage des scores ne s'initia lise pas, je vais demander ce qu'il se passe et on me réponds que vue le monde, nous devons libérer notre piste. En fait la formule illimité ne l'est vraiment que si l'endroit n'est pas plein de monde, sinon c'est limite a trois partie en fait ! Leon en vraiment déçu, j'essaye d'expliquer mon point de vue et que si on m'avait explique les règles j'aurais réserve la piste pour plus longtemps quitte a repayer une deuxième formule "illimité" et que je suis encore prêt a le faire, rien n'y fait et le gérant me propose de m'assoir quelques part, il viendra me trouver des qu'une piste se libère. Il y avait largement de quoi s'amuser en dehors du bowling: des billard et toutes sortes de jeux électroniques et d'autres machines mais au bout de quelques minutes je préfère lever le camp. On reprend nos chaussures et zou! on sort sous une pluie fine direction la vieille ville, les magasins, Our dynmic Earth. Leon était très déçu et le montrait bien néanmoins il n'a pas pique de crise et a finalement bien gère sa frustration.

En chemin dans un quartier légèrement a l'écart du centre, on passe devant une petite coiffeuse et comme j'ai besoin de me faire rafraîchir les douilles depuis un bon mement maintenant je rentre avec Leon. La coiffeuse est déjà en train de coiffer un jeune homme, je suis le prochain.



e n'attends pas bien longtemps avant de passer entre les mains de la dame. Elle a un accent écossais sympa et on fait un brin de causette. Comme je dit a Leon qu'il n'a pas besoin d'une coupe et qu'il s'était mis dans la tête de se faire couper les cheveux, il commence a criser, il tente de s'arracher les cheveux par poignées. Finalement avec la dame on se met d'accord pour qu'elle s'occupe un peu de lui, lui passe un peu de gel et lui mette un petit coup de ciseau. Ça le calme immédiatement. La dame a remarque quelque chose pour Leon qu'elle ne sait pas bien définir. Elle a dans sa famille quelqu'un comme lui et me demande si Leon a un désordre quelconque. J'acquiesce et lui dit effectivement il est atteint d'autisme de haut niveau. Visiblement elle connaît bien et me dit qu'elle a tout de suite compris quand elle a vu qu'il ne pouvait pas "rationaliser" quelque chose aussi simple. Quand elle en a fini avec moi elle lui coupe quelques petites mèches au dessus des oreilles et le coiffe avec du gel. Il est tout beau, tout fier aussi. Il est coiffe comme papa

Ensuite on continue notre promenade sous une pluie fine, on arrive dans le quartier très anime du centre sur l'artère principale qui part du Château, le "Royal Mile". C'est une rue piétonne ou tous les artistes viennent faire de la publicité pour leurs spectacle. L'animation est garantie et il y a des spectacles gratuits en permanence comme sur la vidéo:http://www.ipernity.com/doc/blouskayes/2601555

Il y a des magasins fantastiques ou l'on trouve tartans et kilts complets. Je suis fascine par le costume écossais. La beauté des kilts et de chaque accessoire tels que les boucles de ceintures, les dagues ou les sacs portes a la taille qui forment le costume complet me laisse sans voix. Si j'étais écossais, je ne raterai pas une occasion d'arborer un tel ensemble.

Dans un autre magasin, j'essaye des pulls en cachemire magnifique pour 170 Euros. J'ai déjà une armée de pull plus que suffisante mais je suis quand même tente d'ajouter celui-ci a ma collection.

Puis on entre dans un magasin spécialise dans les Single Malt. On trouve des Whisky ici dont la qualité est insoupçonné chez nous. J'ai un faible pour le Glenmorangie et je trouve la 3 variétés de ce whisky. J'en goûte un. Les saveurs se révèlent l'une après l'autre. C'est comme goûter un grand vin a part que vu le degré d'alcool, les gorgées sont microscopiques. Je prends une bouteille de "The LASANTA" pour déguster un petit verre de temps en temps. Il a fini de vieillir dans des fûts en cerisiers "SHERRY CASK Extra Matured".

Enfin, alors qu'on descendait toujours le Royale Mile en direction de Our Dynamic Earth, on s'est arrête chez un chausseur, distributeur de ce bon docteur. La j'ai pu essayer un paire de Doc Marteens montantes noires. Elles m'allaient comme un gant et en plus, en promo a -20%,. J'ai donc craque pour une paire a 57 Euros. Sympa! Et nous voila reparti. Our Dynamic Earth est situe tout en bas du Royal Mile, on fini par y arriver...

Our Dynamic Earth




En prenant nos tickets on apprends une mauvaise nouvelle, une des animations est cassée. Il s'agit du cinéma dôme genre "la géode", tant pis! ils nous font un billet a prix réduit du coup et en avant la visite.

On commence par prendre place dans une machine a remonter le temps. Une sorte d'ascenseur.



Lorsqu'on monte dedans on est en 2091 des images défilent sur les cotes et ça démarre lentement, au début par 10aines, puis par 100aines et progressivement la machine s'emballe pour remonter de plus en plus vite jusqu'à il y a 15 milliards d'années... le BIS BANG !!!

La porte de "l'ascenseur" s'ouvre et on sort pour continuer notre voyage dans le temps.

On y voit la formation de la terre avec des océans de laves au centre et l'activité volcanique.

Magma


Activite Volcanique



Et puis l'ere glaciaire illustre dans une salle d'écrans panoramique. Leon est au premières loges. ll est littéralement fascine par cet endroit. Il me dira que c'est le plus beau musée ou il a jamais été.



Ça m'encourage a l'emmener faire un tour au palais de la découverte, le villette et la Géode a Paris des que possible. Visiblement Leon a un fort penchant pour les sciences et je vais faire de mon mieux pour l'encourager dans cette voix. J'aurais voulu être astro-physicien et je suis ravi de partager cette passion avec mon fils.

La visite continue par des salles toutes plus intéressantes les unes que les autres qui retracent l'évolution de la vie depuis la soupe primordiale jusqu'au formes de vie les plus complexes


Our Dynamic Eearth
Dans une salle un bloc de glace au milieu de la piece illustre la periode glaciaire.





Finalement on arrive sur la reconstitution d'une foret tropicale. La guide, une canadienne prends Leon sous son aile et lui explique tout de A a Z. Enfin elle vient me voir et me demande d'où on vient. Leon l'a baratine, lui a dit qu'il habitait Londres, bref! son baratin habituel. Quel dragueur, mytho celui-là ! La visite se termine la et encore je dois me combattre pour ne pas acheter un livre trop bien fait de sciences expliquée par des visuels de grandes qualités.






Il n'est pas encore dit que je retourne acheter ce livre, le pull en cachemire bleu marine a 170 Euros, etc...

On quitte le bâtiment et on se met en route pour un taxi ou un bus. C'est l'heure de pointe et je crains les bouchons en Taxis alors on marche jusqu'à Princess Street. J'ai de plus en plus mal au pied et je boite mais je sers les dents et on marche encore. L'endroit est beau, cette ville magnifique et fait oublier la fatigue et la douleur. On traverse un pont magnifique au dessus de la voie ferrée et on arrive sur Princess Stree, l'artère principale d'Edinburgh. Un peu comme la Rue de Rivoli d'un Paris qui serait minimum cinq fois plus petit ! Edinburgh est une ville a taille humaine. La vieille ville a vraiment un charme fou et sent le moyen-âge a plein nez. On se croirait dans les visiteurs a chaque coins de rue !

On s'arrête acheter une boisson fraîche et on monte dans le bus, lessive. On dine de bonne heure et on se met au lit completement cuit

Du coup hier a ete une journee de recuperation totale. J'ai mis mon cerveau hors-service


J'ai emmene Leon au cinema a cote de la maison voir WALL-E le petit robot, derniere production des studio Walt Disney et j'ai dormi pendant tout le film. Ca ne m'a pas empeche de me coucher tot et de me lever tot ce matin pour ne pas perdre les bonnes habitudes...

On part dans deux heures pour notre grande aventure des 3 jours dans les highlands, l'ile Skype, etc... Je vais preparer notre petit sac. Leon veut emporter la WII. Je ne suis pas sur que dans les Guesthoude nous aurons la tele et puis ca nous fera pas de mal, 2 jours sans WII. Nous avons suffisament de lecture et tellement de belles choses vont defiler sous nos yeux