Ce matin, reveil a 5h00 c'est la nuit mais je me sens bien, heureux, paisible. Ca ne m'etait pas arrive depuis longtemps. J'ai retrouve mes reveils d'antan, matinaux et heureux de gouter a ce privilege. Etre en vie, voir le jour se lever sur la ville endormie. Je prends tout mon temps pour me preparer un cafe italien dans le grand salon, il fait encore nuit sur le port et les grues au loin. Je bois mon cafe lentement dans mon peignoir en regardant des photos de la veille, tranquilement jusqu'a ce que le jour dechire imperceptiblement la nuit.



Tout d'abord un point lumineux dans le noir, le jour se leve tout doucement et un grand soleil fini par illuminer le salon. C'est magnifique, je me sens si bien.


Puis mon fils entre dans le salon les yeux tout embrumes de sommeil. C'est un vrai plaisir de le voir entrer doucement et venir s'assoir sur le sofa. On echange quelques mots, quelques bisous.

Lorsque nous sommes a peu pres reveille tous les deux, la sceance de WII FIT peut commencer. Step, jogging, etirements, la totale pendant pres de deux heures. Le temps a vire a la pluie pendant qu'on transpire.

Sur Internet, je reserve un voyage de 3 jours en autocar de luxe pour les Highlands. Nous partirons Samedi pour une excursion jusqu'a l'ile de Skye tout au Nord de l'Ecosse avec un stop oblige au Loch Ness pour aller faire des gilli au fameux monstre, Nessie: www.timberbush-tours.co.uk/edinburgh_tours/three_days

Un lien donne par mon ami Scott et qui ne peut que donner encore plus envie de decouvrir ce pays de legendes: www.colinprior.co.uk/galleries/scotland-an-ancient-land


Puis on se jete dans un bon bain chaud avant de sortir attraper un bus pour nous conduire dans le centre ville pour visiter le chateau. On monte dans le bus alors que le soleil est revenu.




On traverse des quartiers residentiels aux premieres loges du 1er etage d'un autobus a imperial. Des jolies petites maisons dans un pays tres verts, tres propres.


C'est vraimment tres beau. Puis on arrive en plein centre, a deux pas du chateau.

On descends, la promenade est tres agreable, dans un jardin publique verdoyant.

Je m'arrete devant des bijoux celtiques en argent representant le noeud de l'infini. Je ne peux pas y rester indifferent, j'ai son alter ego tibetain tattoue sur le torse. Je m'achete une bague de pouce et un pendantif representant ce noeud. La charmante jeune femme qui me le vend m'explique qu'en Asie et en Europe des gens se sont mis a confectionner des bijoux sur cette symbolique a la meme epoque alors qu'ils n'avaient aucun moyen de communication, comme si un lien invisible liait ses deux phenomenes a distance comme dans une experience de physique quantique. Impressionant!



On continue de grimper et on arrive au chateau...

Un peu avant une masse de gens fait une interminable queue qui serpente pour alimenter les 6 guichets qui distribuent tickets et autres pass a la multitude de touristes. Cette masse impressionante nous interdira l'acces pendant environ une demiee heure avant que nous puissions acceder au guichet et commencer la visite du chateau. Pas de probleme ni de stress nous n'avons pas trop chaud et personne ne rale ou tente de truander. Tout ca se passe sans stress et une fois a l'interieur, nous ne nous sentirons jamais plus comme dans un troupeau. Le chateau etant suffisament grand pour absorber sans encombre la masse des touristes. Beaucoup d'asiatiques, d'italiens et d'anglophones. On se prend des ecouteurs pour avoir la visite guidee en francais. Le parcours etant repere par des numero, il suffit d'appuyer sur le bon numero et notre guide prive portable se met en route. Leon prend tres vite ca pour un jeu et est tout fier lorsquil trouve le numero suivant ou s'ennerve dans le cas contraire. Il faut que je lui repete plusieurs fois que ce n'est pas une course, que nous avons tout notre temps et que ce n'est pas grave si on rate un numero . En tous cas je suis ravi, Leon se regale pendant la visite.

 

Etant arrive pour l'heure du dejeuner, on s'arrete dans un des cafe du site. Leon se commande un gros hamburger frites, moi des macaronis et puis on se partage l'inmanquable pudding pour le dessert. On repart en pleine forme pour poursuivre la visite.

Ce qui frappe en arrivant, c'est l'etat impeccable de conservation de ce monument historique. On dirait qu'il a ete construit hier avec les methodes anciennes. C'est clair que les habitants sont fiers de leur histoire. En entrant, les gradins d'un festival de musique militaire qui dure tout le mois d'Aout encadrent la grande herse qui garde fierement l'entree du chateau. Puis on penetre dans l'enceinte meme du chateau.

 

On se promene tout autour d'une cour interieure encercle par des batiments regorgeant de magnifiques objets, tentures, bijoux, costumes militaires, et panneaux d'informations retrancant l'histoire du chateau. C'est passionant et tres beau.

Dans une des salle un homme habille en bourreau d'epoque propose une animation pour nous faire parcourir des pages d'histoires de l'Ecosse. C'est convivial et tres jovial.

Une fois terminee, on se dirige vers la sortie et une fois dehors on s'arrete dans un magasin de souvenirs, veritable temple du tissus ecossais avec en sous-sol des metiers a tisser aussi ancien qu'enormes.

Si seulement mon grand-pere Pierre Ducharne etait la il aurait pu m'expliquer toute la technique et me raconter toute l'histoire de ces installations. Ces machines sont vraimment fantastiques et on assiste en directe au tissage de tartans somptueux. J'adore ces tissus et je dois me faire violence pour ne pas repartir avec un kilt complet. J'aurais volontiers craque si la plaisanterie, pour etre de bon gout ne s'elevait pas a une fourchette de 500 a 800 livres environ soit un minimum de 600 Euros. De plus, je ne suis pas ecossais et n'appartient a aucun clan a qui je "volerai" le tartan ce qui frolerait l'usurpation. Dans une vie anterieur, je devais etre un MacQuelque chose tellement j'aime ca ...

 

 

En sortant, on est frappe par l'animation qui regne dans les rues.

 

Nous sommes aux abord de la zone pietonne, au mois d'Aout alors que le Fringe festival va commencer et le spectacle est partot dans la rue. Toutes les compagnies theatrale rivalise pour donner un apercu de leur spectacle qui donnera envoe au promeneur d'en voir plus en se deplacant, C'est fabuleux, sur une centaine de metre on croise une jeune fille habille annee 30-40 avec son accordeon qui chante les amants de St Jean, puis plus loin un comdien au maquillage trash qui distribue des flyers pour une piece de Shakespeare, une bande japonnais habille en combinaisons noires tres moulante, etc etc,,, Halluciant! Il fait beau, les gens viennent vous parler, on s'arrete pour boire un verre. Je rentre dans un pub ouvert sur la rue pour aller chercher une biere et la ramener dehors ou Leon m'attend. J'en profite pour discuter 5 minutes avec un Ecossais tres sympa qui me donne au passage quelques tuyaux et autres informations sur ce gigantesque festival. Plus de 200 spectacles un peu partout dans le centre ville. Il y en a pour tout le monde, les petits , les grands, ca parle, chante, danse, vraimment super...

Enfin on se dirige vers Princes Street, je m'arrete dans un magasin de savons repere la veille. Je trouve des produits pour me faire un masque relaxant du visage, des savons au parfums et a la douceur envoutantente et on prend notre bus qui nous ramene a la maison.

En rentrant je me fait une petite salade et fait cuire du poulet pane pour mon Leon, une petite sceance de WII FIT et au lit